Soupçons de prise illégale d’intérêts : Éric Dupond-Moretti a été mis en examen


Éric Dupont-Moretti le 27 août 2020. (photo Sébastien Jarry/PhotoPQR/Voix du Nord/Maxppp)

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a été mis en examen ce vendredi pour « prise illégales d’intérêts » par la Cour de justice de la République.

C’est une première en France. Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, a été mis en examen ce vendredi, par les juges de la Cour de justice de la République (CJR) qui l’avaient convoqué. Le garde des Sceaux est soupçonné de prise illégale d’intérêts.

Au terme de ce premier interrogatoire, les juges ont donc estimé qu’il existait des indices graves ou concordants de prise illégale d’intérêts visant Éric Dupond-Moretti.

La Cour de justice de la République, seule juridiction qui peut enquêter sur de possibles infractions commises par un ministre en exercice, soupçonne le garde des Sceaux d’avoir eu une influence sur des dossiers qu’il a eus à traiter alors qu’il était encore avocat. Éric Dupond-Moretti est accusé d’avoir voulu régler ses comptes personnels avec certains magistrats.

La procédure avait été déclenchée après les plaintes des trois syndicats de magistrats et de l’association Anticor, dénonçant des situations de conflits d’intérêts dans deux dossiers.