Suicides dans la police : Le DGPN veut promouvoir les moments de convivialité entre les agents


Eric Morvan, Directeur général de la Police Nationale, a transmis une note intitulée « Promotion de la convivialité dans les services de police ». (MININT / Actu17)

Changement radical de cap concernant le management dans la Police Nationale ? Au vu de la note transmise par son Directeur général à toutes les directions de l’institution, et que nous avons pu consulter, on pourrait le croire.

Cette note signée par le directeur de cabinet d’Eric Morvan, Directeur Général de la Police Nationale (DGPN), a pour objet la « promotion de la convivialité dans les services de police ». Elle a été transmise aux chefs de service ce lundi 27 mai.

Alors que les policiers font face à un taux de suicide très élevé depuis plusieurs années – 31 drames recensés à ce jour pour l’année en cours – Eric Morvan qui est à la tête de l’institution depuis 2017 propose des solutions pour lutter contre « les idées noires ». Pour cela, il entend « favoriser les initiatives locales » pour « renforcer le lien social et le sentiment d’appartenance à [la] communauté professionnelle ».

Barbecues et sorties sportives

La note est divisée en cinq points-clés, dont le premier aborde le sujet des moments de convivialité. Le document invite la hiérarchie policière à « organiser des temps de loisirs collectifs » comme des « barbecues », des « sorties sportives » ou des « pique-niques avec les familles ».

Un soutien aux associations et amicales de policiers

Pour « renforcer la cohésion » entre les personnels, les chefs de service sont invités à « mettre à disposition » des associations locales de policiers des lieux de stockage ou une salle de réunion, par exemple. Il leur demande également de favoriser la création d’association sur la base du volontariat si aucune n’existe.


La mise en place de cérémonies et moments solennels

Le DGPN aborde ensuite le sujet de la création de moments solennels qui accompagneront la carrière des policiers. Les nouvelles recrues devront être « accueillies solennellement » et se voir remettre « un livret d’accueil » avec « présentation de la chaîne hiérarchique et de leurs collègues au cours d’une réception d’accueil ». La note invite également à célébrer les « étapes de la vie professionnelle » (réussite à un examen, promotion, retraite, …) et « la reconnaissance du travail accompli ».

La création et remise en état des espaces de restauration

« Les espaces sociaux de restauration constituent un des facteurs de renforcement du lien social entre tous les personnels », poursuit la note. Le DGPN entend favoriser la création de tels lieux s’ils n’existent pas localement. Il invite les chefs de service à restaurer ces espaces si nécessaire, et leur rappelle qu’un budget est déjà prévu pour leur entretien et leur nettoyage. La note enjoint à la hiérarchie de rendre ces espaces « conviviaux ».

Le réseau social de la police

Enfin, le document fait la promotion du nouveau réseau social intitulé « [email protected] police » désigné comme un « lieu d’échange et d’informations sécurisé ». La possibilité de créer des groupes de discussion « vecteurs de la convivialité entre les personnels et de rapprochement » est mise en avant.

Des fonds destinés à la tenue de ces objectifs

Eric Morvan indique aux commissaires de police qu’ils disposent d’une « enveloppe financière annuelle, calculée au prorata des effectifs, allouée à chaque direction ». Ces fonds sont mis à disposition dans la catégorie « frais de représentation » et sont « exclusivement réservés au financement des frais engendrés par ces actions ».