Syrie : 13 djihadistes français ont été remis à l’Irak et «seront jugés selon la loi irakienne».

Emmanuel Macron et le président irakien Barham Saleh, lundi 25 février 2019. (capture écran vidéo @EmmanuelMacron)

Plusieurs sources militaires ont annoncé ce lundi matin que les forces démocratiques syriennes (FDS) avaient remis une vingtaine de djihadistes étrangers aux autorités irakiennes.


A l’issue d’un entretien à l’Élysée ce lundi après-midi, Emmanuel Macron et le président irakien Barham Saleh se sont exprimés lors d’une conférence de presse. Le président irakien a indiqué que les 13 djihadistes français présumés avaient été remis par les forces arabo-kurdes de Syrie, aux autorités irakiennes.

Ces « treize éléments de Daech », qui figurent parmi ces djihadistes, qui sont accusés d’avoir combattu dans les rangs de l’EI, « seront jugés selon la loi irakienne » a indiqué Barham Saleh.

« Ils sont accusés d’avoir commis des crimes contre des Irakiens, des installations irakiennes en Irak, ils seront jugés selon la loi irakienne, et c’est ce que le droit international reconnaît », a-t-il ajouté.

Le président de la République Emmanuel Macron a pour sa part refusé de confirmer qu’il s’agissait bien de 13 Français.