Tarn : Une femme handicapée retrouvée morte, elle aurait été attaquée par ses deux rottweilers


Sandra a été retrouvée morte ce mardi. (photo mairie de Sénouillac)

Une femme handicapée âgée de 38 ans a été retrouvée sans vie par son compagnon ce mardi après-midi, à Senouillac (Tarn). Elle a vraisemblablement été tuée par ses deux chiens. Une enquête a été ouverte.


La victime a été retrouvée sans vie en fin d’après-midi. Son corps présentait des morsures de chien. Sandra Vincente, 38 ans, était une adjointe au maire de Senouillac, une commune située près de Gaillac. La question est désormais de « de savoir si cette jeune femme est morte des morsures ou si son décès est intervenu avant », a indiqué le vice-procureur de la République, Frédéric Cousin, cité par France Bleu.

Les vêtements de la trentenaire, qui se déplaçait en chaise roulante, étaient déchirés et ses deux chiens avaient la gueule ensanglantée a ajouté le magistrat.

Son compagnon souhaiterait euthanasier les deux chiens

Une enquête a été confiée à la gendarmerie de Gaillac. Elle permettra de déterminer ce qu’il s’est passé et dans quelles conditions cette femme est décédée. Une autopsie va être réalisée. Ces deux chiens de type rottweiler ont été placés chez un vétérinaire sur instruction du parquet. Le compagnon de la défunte aurait décidé de les faire euthanasier a mentionné le parquet.

La municipalité de Senouillac a annoncé la triste nouvelle sur Facebook : « Le conseil municipal a le regret et la tristesse de vous annoncer le décès de Sandra Vicente, adjointe au maire. Les élus et l’ensemble du personnel s’associent à la douleur de sa famille. »


Cette affaire rappelle tristement la mort d’Elisa Pilarski, décédée dans la forêt de Retz (Aisne) alors qu’elle promenait son chien, Curtis, le 16 novembre 2019. Une expertise dont les résultats ont été dévoilés en octobre dernier, a montré que les blessures retrouvées sur le corps d’Élisa Pilarski, ne sont compatibles qu’avec la mâchoire de Curtis.