Thiais : Il refuse de porter un masque et mord violemment un policier lors de son interpellation


Un homme a mordu un policier lors de son interpellation à Thiais. (capture écran vidéo/DR)

Un homme qui refusait de porter un masque s’en est violemment pris aux policiers venus le contrôler. Il a terminé en garde à vue.

Un simple contrôle de police est au départ de ce déferlement de violences de la part d’un homme qui ne portait pas de masque. C’est d’ailleurs le motif pour lequel il a été contrôlé vers 16h30 ce dimanche, alors qu’il attendait à l’arrêt de bus situé à proximité du centre commercial Belle Épine à Thiais (Val-de-Marne).

La patrouille de trois policiers s’est approchée de cet homme âgé de 30 ans pour procéder à son contrôle. La situation a rapidement dégénéré. L’homme a refusé d’obtempérer selon les policiers qui affirment également avoir été insultés par ce dernier. Il a ensuite repoussé les fonctionnaires qui tentaient de procéder à une palpation de sécurité, une mesure réalisée à chaque contrôle d’identité.

Il tente de se saisir de l’arme d’un fonctionnaire

Les forces de l’ordre ont donc décidé de procéder à son interpellation. Mais là encore, l’homme ne s’est pas laissé faire et s’est montré violent, en se rebellant. Alors qu’ils tentaient de maîtriser le mis en cause, celui-ci a mordu l’un des policiers à l’omoplate droite, comme le montre une vidéo amateur qui a été diffusée sur les réseaux sociaux. La victime s’est défendue en portant un coup à l’interpellé.

Le trentenaire a alors été amené au sol et en a profité pour tenter de se saisir de l’arme de l’un des fonctionnaires selon leur récit. S’opposant violemment à son arrestation, il a dû être maîtrisé à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique puis menotté.

L’homme ne s’est pas arrêté là et s’est débattu dans le véhicule de police qui le conduisait au commissariat, devant un officier de police judiciaire (OPJ).

Armé d’un couteau

Une fois arrivés, les policiers ont découvert que le mis en cause était porteur d’un couteau. Ce dernier qui est un ressortissant tunisien domicilié à Viry-Châtillon (Essonne), a été placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte. Les trois policiers intervenants ont déposé plainte. Ils ont tous été blessés lors de cette intervention : l’un a été mordu et présente une trace bien visible, les autres souffrent de douleurs et de contusions, notamment aux genoux. Leurs Incapacités totales de travail (ITT) ne sont pas encore connues.

Le port du masque est obligatoire à Paris et dans les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) depuis le 28 août, « pour tous les piétons circulant dans les espaces publics, trottinettes et autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non ». Les contrevenants à cette mesure de lutte contre le coronavirus s’exposent à une contravention d’un montant de 135 euros.