Toulouse : Le fuyard saute dans la Garonne et tente de noyer le gendarme venu le secourir


La Garonne, près de Toulouse (Wikimedia)

Un jeune homme a tout tenté pour échapper aux gendarmes à ses trousses.

Le mis en cause, Brahim âgé de 21 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Toulouse en Haute-Garonne.

Mercredi soir, le prévenu avait refusé d’obtempérer aux injonctions des gendarmes qui voulaient le contrôler alors qu’il circulait à bord d’une voiture signalée volée. S’en était suivi une course-poursuite à haut risque. Le fuyard avait fini par plonger dans la Garonne et avait tenté de noyer un militaire venu le secourir,

Une longue course-poursuite à bord d’une voiture volée

Mercredi peu avant 19 heures, alors qu’il circule dans les quartiers Nord de Muret près de Toulouse, l’automobiliste refuse de se soumettre au contrôle routier des gendarmes. Il prend la fuite et se retrouve rapidement poursuivi par quatre patrouilles de la gendarmerie ainsi que par des motards du peloton motorisé, relate La Dépêche.

Brahim ne ralentit pas pour autant, et alors qu’il roule à bord d’une voiture volée, il continue de fuir. Roulant à contresens et avec un pneu crevé par une herse, le fuyard finit par perdre le contrôle de son véhicule.


Il plonge dans la Garonne

Après plusieurs kilomètres de course-poursuite, le suspect s’encastre dans un poteau de la place de La République. Refusant de se laisser interpeller, il plonge dans la Garonne.

Voyant le fuyard à l’eau, un gendarme du même âge que lui plonge finalement pour lui porter secours. Mais le suspect tente de le noyer.

À la barre du tribunal ce lundi, le militaire a témoigné : « Malgré mes sommations, il a continué à nager dans le sens du courant. Alors je n’ai pas réfléchi et spontanément, j’ai sauté à l’eau. Mais arrivé à sa hauteur, il a essayé de me noyer plusieurs fois… Heureusement que je suis bon nageur…  ». « Il a essayé de me couler au moins trois fois mais je n’ai pas eu le temps de crier. Lui-même était silencieux mais j’ai fini par réussir à le prendre par la gorge. Là, il s’est laissé ramener au bord », a poursuivi le jeune gendarme.

L’audience renvoyée au 7 juin

Le prévenu, également soupçonné du vol de la voiture et de carburant, a déclaré pour sa défense : « Je suis désolé, je n’ai jamais voulu le noyer : c’était accidentel ».

De son côté, le gendarme de 21 ans a demandé un renvoi pour subir une expertise afin d’évaluer le préjudice subi. Il a déclaré : « Quand je suis rentré chez moi, je me suis dit que j’aurais pu y passer ! Je n’arrive plus à dormir, j’y repense régulièrement. Je ne suis peut-être pas blessé physiquement…  ». La demande a été acceptée par le président du tribunal qui a renvoyé l’audience au 7 juin prochain, relate le quotidien régional.