Toulouse : Soupçonnés de corruption, deux policiers placés en garde à vue


Illustration. (Adobe Stock)

Les deux fonctionnaires sont accusés d’avoir renoncé à une verbalisation entraînant un retrait du permis de conduire, en échange d’une somme d’argent.

Deux policiers affectés dans l’ouest de l’agglomération toulousaine ont été interpellés et placés en garde à vue dans les locaux du Service régional de police judiciaire (SRPJ) lors de leur prise de service ce samedi soir rapporte La Dépêche.

Ces derniers, un brigadier de police et un gardien de la paix, auraient accepté une somme d’argent, en échange d’une indulgence lors d’un contrôle routier.

Un accord qui aurait été trouvé après discussion

Une plainte a été déposée par le responsable d’une société de transports la semaine dernière. L’homme raconte que l’un de ses chauffeurs livreurs a été arrêté en excès de vitesse, et qu’il aurait accepté de remettre une somme d’argent aux policiers afin que son permis de conduire ne soit pas suspendu immédiatement. C’est après une discussion avec les fonctionnaires que cet accord aurait été trouvé selon le plaignant.

Garde à vue prolongée

La garde à vue des deux policiers a été prolongée ce dimanche. Les mis en cause pourraient être présentés au parquet ce lundi après-midi. Les enquêteurs cherchent notamment à savoir si les suspects ont déjà eu recours à cette pratique par le passé ou s’il s’agit d’un acte isolé.


A ce stade, le montant de cette somme d’argent n’a pas été révélé par le parquet qui a uniquement confirmé la mesure de garde à vue et les soupçons sur les deux policiers.