Toulouse : Une femme agressée sexuellement et poignardée à son domicile


Illustration Actu17 ©

Une femme a été attaquée à son domicile de Toulouse (Haute-Garonne) par quatre individus, dans la nuit de mardi à mercredi. Elle a reçu des coups de couteau et a été agressée sexuellement. Un Tunisien de 34 ans en situation irrégulière en France a été interpellé.


Une habitante de l’avenue de Fronton, dans le nord de Toulouse, a été violemment agressée chez elle. Peu après 23 heures, elle a vu quatre hommes enjamber le portail de sa maison puis forcer sa porte. Prise de panique, elle s’est mise à hurler mais cela n’a rien changé : elle a été jetée sur son canapé puis agressée sexuellement.

La suite s’est déroulée en un rien de temps. Alors que les agresseurs commençaient à fouiller son logement, la victime âgée de 45 ans est parvenue à récupérer son téléphone pour alerter ses amis. L’un des malfaiteurs lui a alors donné des coups de couteau au niveau d’un avant-bras. Le chien de l’habitante s’est montré très agressif envers les auteurs et trois d’entre eux ont préféré quitter les lieux.

Un ami de la victime âgé de 51 ans a rappliqué et a tenté de maîtriser l’homme qui était resté sur place. A son tour, il a reçu des coups de couteau, au thorax, au ventre et à un avant-bras en se défendant. Les policiers ont ensuite interpellé l’agresseur.

L’homme est déjà connu de la police

Ce ressortissant tunisien de 34 ans est déjà connu des services de police. Il était alcoolisé au moment des faits et s’est présenté comme un sans domicile fixe. Placé en garde à vue différée, il a terminé la nuit en cellule de dégrisement. En situation irrégulière sur le territoire national, l’homme avait fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) en date du 31 août 2020 selon nos informations. Ses complices sont recherchés.


L’habitante et son ami venu à son secours ne présentaient heureusement que de légères plaies saignantes. Sous le choc, ils ont été soignés sur place par les sapeurs-pompiers. Une enquête a été ouverte des chefs de violences volontaires aggravées, agression sexuelle aggravée et violation de domicile.