«Uber shit» à Port-de-Bouc : 3,5 kg de cannabis et plus de 60 000€ saisis, deux hommes condamnés


Les enquêteurs de la SU ont saisi 3,5 kg de cannabis et plus de 60 000 euros.

Les policiers de la sûreté urbaine du commissariat de Martigues ont démantelé un juteux trafic de stupéfiants à Port-de-Bouc cette semaine. Deux jeunes hommes ont été interpellés puis condamnés à une peine de prison. Plusieurs kilos de cannabis ont été saisis, ainsi que deux armes de poing et un peu plus de 60 000 euros en numéraire.

Fin de partie pour les dealers qui livraient leurs clients à domicile. Les policiers de l’unité stupéfiants et économie souterraine de la sûreté urbaine de Martigues ont appris que des individus effectuaient des livraisons de cannabis dans le secteur de Port-de-Bouc. Une méthode souvent appelée « Uber shit » dans le jargon policier.

Des surveillances ont été effectuées et un suspect – la tête de réseau – a été identifié. Deux de ses complices présumés également. Ces derniers, un homme de 34 ans, un second de 25 ans et une jeune femme de 24 ans, ont tous été interpellés ce lundi avec l’assistance de la brigade anticriminalité (BAC), avant d’être placés en garde à vue.

Lors des perqusitions, les enquêteurs ont mis la main sur 3,5 kilos de cannabis, une arme de poing semi-automatique de type Colt 45 et un pistolet d’alarme. 61 120 euros en numéraire ont été découverts. Les auditions ont mis hors de cause la jeune femme qui a été remise en liberté sans charge.

61 120 euros ont été découverts.

30 mois et 8 mois de prison

Les deux hommes ont quant à eux été déférés. Jugés dans le cadre d’une comparution immédiate ce mercredi, le prévenu de 25 ans a écopé de 30 mois de prison dont 12 mois ferme, avant d’être conduit en prison. Son complice a de son côté été condamné à 8 mois de prison avec sursis.