Un appartement potentiellement piégé à Nantes : le RAID intervient, deux suspects en garde à vue


Illustration. (PhotoPQR/Maxppp)

Les policiers du RAID sont intervenus ce mardi après-midi dans un immeuble du quartier Bottière à Nantes (Loire-Atlantique), suite à la découverte d’un possible engin explosif ou incendiaire dans un appartement. Trois suspects ont été interpellés, dont deux qui ont été placés en garde à vue.

19h00. L’objet suspect potentiellement explosif ou incendiaire était « un sac de sport d’où sortent des fils et le tout est recouvert de papier kraft », a précisé François Drapé, directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique, à Presse Océan. La police a indiqué en fin d’après-midi que l’« engin inquiétant » est factice et ne contient pas de « matière active ». Deux suspects ont été placés en garde à vue. Le troisième suspect, un squatteur, a fait l’objet d’une vérification d’identité.

17h05. Un large périmètre de sécurité a été mis en place autour d’un immeuble situé au 2 rue Paul-Sabatier à Nantes, ce mardi à la mi-journée. Le bailleur social Nantes métropole habitat a alerté les forces de l’ordre en fin de matinée. Des agents venaient de découvrir des fils électriques, branchés sur un objet recouvert de papier kraft décrit Ouest France, des informations que des sources policières confirment à Actu17.

Le bailleur social a indiqué que cet immeuble était destiné à la démolition. Il n’y a que trois occupants « qui ont refusé de quitter leur appartement » a souligné la police.

Un suspect connu des services de renseignements

Le logement concerné par cette intervention de police et ces vérifications se situe au deuxième étage. En outre, un habitant du troisième étage, né en 1956, est connu des services de renseignements selon le quotidien régional.

Les policiers ont interpellé trois suspects à ce stade : un squatteur et deux frères qui pourraient être impliqués dans la fabrication de cet engin potentiellement explosif.

Les policiers du RAID ainsi qu’une équipe de démineurs sont sur place. Les sapeurs-pompiers sont également présents. Les autres habitants ont été évacués par mesure de sécurité.