Un Français mis en examen pour un chantage à la pornographie touchant 28 000 personnes


Illustration. (Shutterstock)

Doué en informatique, ce jeune Français installé en Ukraine a tenté d’arnaquer 28 000 personnes.

Le jeune homme a été interpellé dès son arrivée sur le territoire national, à l’aéroport de Roissy. Placé en garde puis mis en examen, il est soupçonné d’avoir tenté d’escroquer 28 000 personnes et il fait l’objet de 1 900 plaintes.

2 000 ordinateurs infectés pour envoyer des e-mails de chantage

L’enquête menée par l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) de la police judiciaire, a permis de déterminer qu’environ 2 000 ordinateurs avaient été infectés par un cheval de Troie. Ce virus a permis au pirate d’utiliser ces ordinateurs pour envoyer des e-mails de « sextorsion », du chantage à la pornographie.

Il extorque 20 000 €

Dans l’e-mail envoyé par le jeune homme, le destinataire était informé que le pirate disposait de vidéos compromettantes de ce dernier train de visionner des contenus pornographiques. L’internaute était menacé de voir ces vidéos publiées, s’il ne s’acquittait pas d’une somme d’argent. Pour le prouver, le pirate affirmait pouvoir obtenir des mots de passe et en apportait la preuve, relate RTL.

Le tout était basé sur un mensonge, que la plupart des destinataires avait rapidement identifié. Sauf qu’au moins une cinquantaine de victimes ont donné leur argent au pirate, en général des sommes de 500 euros. Au total, il aurait récolté près de 20 000 euros.


Mis en examen

Après plusieurs mois d’enquête, les policiers et gendarmes de l’OCLCTIC ont répertorié 28 000 signalements et collecté 1 900 plaintes. Une très vaste escroquerie, qui a valu au jeune homme d’être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire en attente de son jugement.