Un gendarme de 54 ans affecté à l’école de gendarmerie de Tulle s’est suicidé


Illustration. (Adobe Stock)

Un gendarme âgé de 54 ans a mis fin à ses jours dans l’Ille-et-Vilaine. Il était affecté à l’école de Gendarmerie de Tulle (Corrèze).

La gendarmerie nationale endeuillée. Un major âgé de 54 ans a été retrouvé mort ce jeudi à Rennes (Ille-et-Vilaine) selon L’Essor confirmant une information de La Voix du Gendarme. Le militaire, qui était père de trois enfants, a mis fin à ses jours. Philippe B. était affecté à la section pédagogie de l’École de Gendarmerie de Tulle.

Le défunt avait travaillé auparavant à l’EGM 12/3 de Dinard de 1992 à 1999, puis en Corse où il était resté jusqu’en 2016. Il avait ensuite été affecté à l’école de gendarmerie de Tulle, qui avait été déjà été touchée par le décès d’une adjudante de 35 ans, des suites d’une longue maladie.

Il s’agit du troisième suicide au sein de la gendarmerie nationale depuis le début de l’année, après cette journée du 10 janvier où deux militaires ont mis fin à leurs jours. Dix gendarmes se sont donné la mort l’an passé.

En cas de besoin, les gendarmes peuvent se tourner vers le réseau d’accompagnement psychologique de l’institution mais également vers les assistants sociaux des groupements ou les représentants de la concertation rappelle le magazine spécialisé.