Un passager violent veut entrer dans le cockpit de l’avion : le vol Paris-Tunis dérouté en urgence vers Nice.


Illustration. (Peter Gudella / Shutterstock)

Selon des témoignages recueillis sur place, le passager aurait fait une prière avant de vouloir pénétrer dans le cockpit du Boeing.

Ce jeudi après-midi, le Boeing 737-800 de la compagnie Transavia censé relier Paris à Tunis a été dérouté vers Nice. L’appareil a atterri à l’aéroport de Nice-Côte d’Azur dans les Alpes-Maritimes à 18h30.

Un passager s’est montré violent et a montré son intention de pénétrer dans le cockpit de l’appareil en plein vol selon plusieurs témoignages. L’homme a porté un coup de poing au chef de cabinet qui s’opposait à lui.

Contrairement à ce que les premières informations affirmaient, le suspect n’est pas parvenu à accéder au cockpit.

« Allah Akbar »

Selon des témoins, le suspect de nationalité tunisienne aurait prié avant de vouloir entrer dans le cockpit du Boeing.


Les gendarmes ont interpellé le trentenaire et l’ont placé en garde à vue. Une vidéo amateur de l’interpellation a été diffusée sur les réseaux sociaux. On y aperçoit l’homme se rebeller face aux gendarmes et hurler « Allah Akbar ».

Hospitalisé d’office en psychiatrie

« Après examen médical son état de santé a conduit à la levée
de sa garde à vue dans la perspective d’une hospitalisation sous contrainte dans un établissement de soins psychiatriques »
a annoncé le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre.

Quant aux passagers du vol Transavia, filiale du groupe Air France / KLM, ils ont pu reprendre un autre vol ce vendredi matin, après avoir passé la nuit à l’hôtel.