Un policier a mis fin à ses jours avec son arme de service


Illustration © Actu17

Le Gardien de la Paix exerçant à Paris s’est donné la mort avec son arme de service, sur son lieu de villégiature près de Nîmes (Gard).

Ce jeudi vers 6h20, le corps sans vie d’un policier de 29 ans a été découvert à Saint-Gervasy, dans l’agglomération de Nîmes.

De sources concordantes, Benoît exerçait en tant que Gardien de la Paix au commissariat de police du 19ème arrondissement de Paris. Il avait auparavant travaillé au sein de la Direction de l’Ordre Public et de la Circulation (DOPC).

Une enquête est en cours et une autopsie devrait avoir lieu sous peu.

Il s’agirait du 33ème policier à se donner la mort depuis le 1er janvier alors qu’un officier de police, exerçant en Seine-et-Marne, s’est lui aussi suicidé le 1er juin dernier.


En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.