Utiliser un téléphone au volant pourra entraîner la suspension du permis de conduire


Illustration. (shutterstock)

Alors que le nombre de conducteurs utilisant leur téléphone portable au volant est en augmentation, le gouvernement a décidé de durcir les sanctions.

Les automobilistes sont plus nombreux cette année à utiliser leur téléphone au volant selon la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (Sanef), 6% contre 3,7% en 2015. Alors que le nombre d’accidents de la route en lien avec l’utilisation d’un téléphone au volant reste toujours aussi important, le gouvernement a décidé de hausser le ton.

Un article de la loi d’orientation des mobilités prévoit qu’en cas d’une infraction commise avec le téléphone en main, la suspension du permis de conduire sera désormais prévue comme l’a confirmé Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, au micro d’Europe 1.

« Puisque ça ne marche pas avec la contravention, on va augmenter d’une gamme », a-t-il déclaré. « Si vous êtes en même temps avec le téléphone à la main et que vous avez glissé un stop, mordu une ligne blanche, fait un excès de vitesse ou que vous n’avez pas respecté les droits d’un piéton, vous risquez la suspension, le retrait immédiat du permis de conduire par les forces de l’ordre », a développé Emmanuel Barbe.

Mise en place fin 2019

Une mesure qui pourrait être mise en place avant la fin de l’année. Toutefois, elle ne concernera pas l’utilisation du téléphone au volant sans autre infraction, qui reste punie d’une contravention de 135 euros associée à un retrait de 3 points du permis de conduire.