Val-de-Marne : Accusé d’agression sexuelle par une patiente, un cardiologue est trahi par son ADN


Illustration. (Pixabay)

Un praticien, quinquagénaire au-dessus de tout soupçon, est accusé d’avoir commis une agression sexuelle sur une patiente. Il n’était pas connu de la justice jusqu’ici.

Un cardiologue, âgé de 55 ans, est accusé d’agression sexuelle par une patiente, rapporte Le Parisien. Les faits se seraient produits au mois de septembre dernier, lors du premier rendez-vous de cette habitante de Maisons-Alfort avec le médecin qui devait lui faire passer un test d’effort.

Marié et père de famille, le praticien possède un cabinet à Ivry-sur-Seine, mais il exerce dans plusieurs établissements hospitaliers dont la clinique Pasteur à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). C’est dans cet établissement qu’il a reçu la patiente.

Elle se retrouve totalement nue

Cette dernière, qui déposera plainte par la suite, a rapidement compris que la consultation ne se déroulait pas tout à fait normalement. Avant de lui faire prendre place sur le vélo pour un test d’effort, le cardiologue lui avait demandé de retirer son collant de sport. La patiente, qui ne portait pas de sous-vêtements, lui aurait expliqué que cela l’embêtait.

Mais le médecin s’était fait plus insistant et elle avait fini par le retirer avant de débuter le test. L’homme avait ensuite fait quelques compliments déplacés à cette femme qu’il rencontrait pour la première fois. Lorsque le test d’effort s’était terminé, il l’avait auscultée en plaçant un stéthoscope sur ses cuisses, tout en l’effleurant.


Il s’était alors excusé, précisant qu’il lui fallait atteindre les artères. La patiente, pétrifiée, avait attendu que l’examen se termine pour enfin pouvoir remettre son collant de sport. Elle s’imaginait sous doute que son calvaire allait s’arrêter. Mais le médecin lui avait ensuite placé des électrodes sur la poitrine, lui demandant de pédaler de nouveau.

Le médecin se frotte contre sa patiente

Soudain, la patiente avait senti quelque chose de dur et de chaud collé contre son corps. Elle n’avait pas osé pas se retourner tout de suite. Au moment où elle l’avait fait, le médecin s’était immédiatement dirigé vers un lavabo pour s’essuyer, se laver les mains et vraisemblablement le bas-ventre. Il avait ensuite continué à parler crument.

Dès le lendemain, la victime s’est présentée au commissariat de police pour déposer plainte. Le collant de sport et la tunique qu’elle portait au moment de l’agression ont été saisis et envoyés au laboratoire de police pour être analysés. L’enquête a été confiée à la Brigade locale de protection de la famille.

Du sperme sur ses vêtements

Les résultats des analyses ont montré qu’il s’agissait de sperme sur les vêtements de la victime et que l’ADN n’était pas répertorié. Le suspect a été interpellé mercredi, à son arrivée à la clinique Pasteur. Lors de sa garde à vue, son ADN a été prélevé. Il correspondait à celui du sperme relevé sur les vêtements de la patiente.

Durant ses multiples auditions, le praticien a totalement nié les faits qui lui sont reprochés. Au terme de sa garde à vue, il n’a demandé qu’une chose : que son épouse ne soit pas avisée de la situation. Les enquêteurs lui ont rétorqué que pour une telle affaire, l’audition de cette dernière serait nécessaire.

D’autres potentielles victimes

Pour sa part, la patiente très choquée a été examinée par un médecin légiste qui lui a attribué 8 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Il pourrait s’agir du début d’une affaire au long cours, avec de multiples victimes. Le Conseil départemental de l’ordre des médecins avait déjà reçu un signalement anonyme dénonçant le cardiologue, relate le quotidien francilien.

Une enquête préliminaire incidente est actuellement en cours pour tenter d’identifier d’autres victimes potentielles. En attendant, le quinquagénaire a été placé sous contrôle judiciaire et interdiction lui a été faite d’exercer avant son jugement.