Val-de-Marne : Les policiers découvrent des armes et des brassards «Police» chez des lycéens.


Illustration. (Cineberg / Shutterstock)

Plusieurs suspects sont poursuivis pour des menaces sur la directrice du lycée Romain-Rolland et des dégradations dans l’établissement d’Ivry-sur-Seine.

Des enquêteurs de la sûreté territoriale ont procédé à six interpellations et perquisitions chez des lycéens et d’anciens élèves de l’établissement Romain-Rolland à Ivry-sur-Seine.

L’enquête porte principalement sur des menaces visant la proviseure le 17 décembre dernier. Des tags et inscriptions avaient alors été découvertes dans l’établissement scolaire comme par exemple « Enlève ta plinthe (sic) ou on te b… toi et le lycée ».

Des brassards « Police » et des armes

Deux des six suspects ont été libérés sans poursuites. Les quatre autres ont reçu une convocation judiciaire à l’issue de leur garde à vue.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert deux brassards siglés « police », un katana (sabre japonais, ndlr), une arme de poing à gaz réplique de Beretta, et un manuel de conduite à tenir en cas d’interpellation. L’un des suspects est passé aux aveux, selon Le Parisien.


Choqué par leur garde à vue, le maire PCF leur avait rendu hommage

Ces tags de menaces faisaient référence à une précédente plainte pour des inscriptions « Macron-démission » découvertent devant le lycée, le 4 décembre dernier.

Six jeunes avaient alors étaient interpellés et placés en garde à vue. L’un d’entre-eux était muni d’un katana et d’une cagoule et un faisceau d’indices permettait d’orienter les soupçons des policiers vers eux.

Choqué par la mesure de garde à vue appliquée à ces jeunes gens, le maire (PCF) de la commune, Philippe Bouyssou, les avait invités à la cérémonie de voeux, le 9 janvier. Ils avaient eu droit à « un hommage très appuyé », relate le quotidien francilien.

Ces jeunes gens avaient été accueillis par une salve d’applaudissements des quelque 1 500 personnes présentes. La suite est désormais connue.