Valence : Coups de feu et violents affrontements dans le quartier Fontbarlettes


Des individus armés se sont affrontés à Valence la nuit dernière. (captures écran vidéo/DR)

De nombreux individus armés se sont affrontés à Valence (Drôme) dans la nuit de vendredi à samedi. Une vidéo amateur montrant un homme muni d’une arme de poing, dans laquelle il est aussi possible d’entendre de multiples détonations, a été publiée sur les réseaux sociaux.

De violents affrontements se sont déroulés dans le quartier Fontbarlettes à Valence la nuit dernière. Les protagonistes seraient issus de deux bandes rivales et cet affrontement serait en lien avec le trafic de stupéfiants. « Les auteurs de ces agissements particulièrement graves seront identifiés et déférés à la justice », a avancé le sous-préfet de la Drôme Bertrand Duclos dans un communiqué ce samedi, ajoutant qu’il condamne « de la façon la plus ferme ces actes aussi scandaleux qu’injustifiables ».

Aucun blessé n’a été pris en charge par les secours. Les policiers n’ont pas été alertés au moment des faits a précisé Bertrand Duclos. En outre, la préfecture confirme que « des impacts de balles et des douilles de 9 mm ont été retrouvés ».

Une vidéo amateur effrayante a été diffusée sur le réseau social Snapchat dans la nuit. Sur cette séquence d’une quarantaine de secondes, on entend de nombreuses détonations qui seraient des coups de feu. Plusieurs individus au visage masqué sont également visibles, dont l’un qui tient une arme de poing, en la pointant devant lui, tout en se plaçant derrière une voiture.

Des CRS en renfort

Suite à l’ensemble de ces faits, une quarantaine de CRS ont été déployés en renfort depuis 17 heures ce samedi, dans ce même quartier, a annoncé la préfecture.

La nuit dernière, des policiers ont également été visés par des tirs de mortiers d’artifice et des jets de pierres vers 22h30, dans ce même quartier Fontbarlettes. Les forces de l’ordre étaient en train d’assister les sapeurs-pompiers en intervention, lorsque ces derniers ont été pris pour cible par une quarantaine d’individus cagoulés indique France Bleu.

Il y a un « état d’urgence absolue dans nos quartiers » a estimé le maire LR de Valence, Nicolas Daragon, dans un communiqué. « Avec la même détermination, l’État doit aujourd’hui agir pour garantir la sécurité de tous, avant qu’il ne soit trop tard ! »