Var : 6 militaires jugés pour harcèlement moral et sexuel, des peines de prison requises


Illustration. (Shutterstock)

Six militaires de Hyères (Var) ont comparu au tribunal correctionnel de Marseille pour des faits présumés de harcèlement moral et sexuel à l’encontre de l’une de leur collègue. Le parquet a requis des peines de prison.

Les faits présumés se sont produits entre juin 2013 et juin 2015. Une jeune maréchal des logis affectée au 54e Régiment d’artillerie de Hyères, a déposé plainte expliquant avoir été la cible de propos dégradants à connotation sexuelle notamment, de la part de six de ses collègues raconte La Provence.

Seulement cinq des militaires se sont présentés au tribunal, l’adjudant de la plaignante lui aussi accusé, n’a pas fait le déplacement. Selon le récit de la jeune femme, l’un des prévenus l’avait notamment invitée à venir dans sa chambre après lui avoir tenu des propos à connotation sexuelle. Deux autres avaient pris l’habitude de lui caresser la main. Quant aux deux derniers, ils lui posaient de façon régulière des questions portant sur la sexualité : « C’est quoi ta position préférée ? » ou encore « Tu dois être une sacrée cochonne ? ».

Entre 6 et 12 mois de prison avec sursis requis

La jeune militaire âgée aujourd’hui de 25 ans a été en arrêt de travail durant trois mois, avant d’être mutée à Toulouse. Cette dernière a aussi suivi deux années de psychothérapie indique le quotidien. Elle finira par déposer plainte deux ans après les faits présumés, espérant durant ce laps de temps, que les choses s’arrangent.

Deux des prévenus ont déjà écopé d’une sanction à titre disciplinaire de 14 et 30 jours d’arrêt. A la barre, certains des mis en cause ont reconnu les faits à demi-mot. La procureure de la République Emilie Almero a réclamé 6 à 12 mois de prison avec sursis contre les six militaires.