Var : Des ossements qui seraient ceux d’un jeune homme disparu il y a 13 ans découverts dans un ravin

Jérôme Della-Longa a disparu en 2008 alors qu'il avait 20 ans. (DR)

La carcasse écrasée d’une Peugeot 205 a été découverte par un promeneur ce mardi à Sainte-Croix-du-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence). Des ossements ont été retrouvés à proximité de ce véhicule. Il s’agirait de ceux de Jérôme Della-Longa, disparu à l’âge de 20 ans, en 2008.

13 ans après la disparition de Jérôme Della-Longa, le mystère pourrait toucher à sa fin. Le jeune homme qui avait 20 ans lorsqu’il n’a plus donné signe de vie en 2008, vivait chez son oncle et sa tante à Pourrières (Var) raconte La Provence. Il vadrouillait « facilement entre plusieurs membres de sa famille et n’a pas d’adresse fixe visiblement », décrit une source proche de l’enquête, au quotidien régional. Le jour de sa disparition, il a quitté le domicile sans prévenir.

Son oncle avait publié un avis de disparition sur le site personnedisparue.com. Jérôme Della-Longa était inconnu de la justice et son nom n’était pas inscrit au fichier des personnes disparues. Ce mardi matin vers 10h30, un promeneur a découvert la carcasse d’une Peugeot 205 dans un ravin difficile d’accès, à 20 mètres en contrebas de la RD111 dans une sortie de virage, à l’entrée de Sainte-Croix-du-Verdon précise La Provence. Il s’agit de la voiture que Jérôme Della-Longa utilisait. Des ossements ont été trouvés à proximité de cette épave.

Un courrier au nom du jeune homme dans la voiture

Le parquet de Digne-les-Bains a ouvert une enquête afin de déterminer s’il s’agit bien des restes du jeune homme disparu il y a 13 ans. « La plaque d’immatriculation est associée à un homme qui n’est pas porté disparu », souligne cette même source. Les ossements ont été envoyés à l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) et les résultats seront connus dans plusieurs mois. Un courrier d’employeur au nom du jeune homme a aussi été retrouvé dans la voiture.

La famille de Jérôme Della-Longa a indiqué qu’il n’avait pas de tendances suicidaires et a « confirmé qu’aucune démarche n’avait été prise à l’époque auprès des autorités et des forces de l’ordre ». Le jeune homme serait donc décédé dans un accident de la route.