Vendée : Déjà condamné à 17 reprises, il torture son chiot de 4 mois et termine en prison.


Illustration. (photo pixabay)

Un sans domicile fixe de 24 ans a écopé d’une peine de prison pour avoir violemment martyrisé son chiot de 4 mois. L’homme a été écroué.

Le petit chien présentait plusieurs fractures. C’est l’appel d’un témoin à la police qui a permis de mettre fin à la torture de cet animal. Le mis en cause qui est sans domicile fixe, vit aux Sables-d’Olonne (Vendée), avec deux autres hommes.

Propriétaire d’un petit chiot croisé labrador, l’homme n’a pas supporté que l’animal ne soit pas propre et s’en est violemment pris à lui raconte Le journal des Sables. Le petit chien a reçu de violents coups de poings, de pieds, et a été traîné par terre, hurlant de douleurs.

Des séquelles à vie pour l’animal

La police est intervenue et le chiot a été transporté d’urgence chez un vétérinaire. Ce dernier a constaté que le petit chien souffrait d’une double fracture au fémur droit et de multiples contusions.

Opéré d’urgence, l’animal va survivre mais gardera des séquelles à vie et boitera toujours, au minimum.


Un an de prison dont 8 mois de sursis

Le mis en cause a été déféré et jugé en comparution immédiate. Déjà condamné à 17 reprises dans le passé, principalement pour des violences, le prévenu âgé de 24 ans a écopé d’une peine d’un an de prison dont 8 mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant 30 mois. Il a fait l’objet d’un mandat de dépôt et a été écroué.

Par ailleurs, l’homme a reçu une obligation de soins, ainsi que celle d’avoir une adresse fixe et d’obtenir une formation. Pendant 5 ans, il ne pourra pas posséder un animal.

L’animal blessé sera transféré à la SPA des Sables-d’Olonne dès qu’il ira mieux.