Versailles : La police ouvre le feu et tue un homme armé d’un couteau lors d’une intervention


Illustration Actu17 ©

Les forces de l’ordre venaient d’être alertées par une femme qui expliquait que son conjoint l’avait poignardée.


Les policiers de Versailles (Yvelines) ont reçu l’appel d’une femme dans la nuit de mercredi à jeudi, peu avant minuit. Cette dernière a expliqué qu’elle venait de recevoir deux coups de couteau de la part de son conjoint, l’un à l’épaule, l’autre à la jambe.

Les fonctionnaires se sont immédiatement rendus sur place rue Montbauron et sont tombés sur un homme dans le couloir qui mène au logement de la victime. Ce dernier avait un couteau à la main d’une vingtaine de centimètres raconte Le Parisien. Les policiers lui ont ordonné de lâcher son arme mais le suspect n’a pas obtempéré.

L’usage du taser n’a pas permis de neutraliser l’agresseur

L’homme a avancé vers les policiers avec son couteau et les forces de l’ordre ont fait usage d’un pistolet à impulsion électrique (taser) pour le neutraliser. Mais l’usage de cette arme intermédiaire n’a pas permis de stopper le suspect, qui a continué à avancer vers les policiers.

L’un d’entre-eux a alors fait usage de son arme à feu administrative Sig Sauer SP 2022 à deux reprises. L’agresseur a été touché à l’abdomen et sur le haut du thorax à proximité de l’épaule gauche précise le quotidien. Les pompiers et le SAMU ont pris en charge ce dernier qui n’a pu être sauvé. Il est décédé peu après.

L’IGPN saisie

La femme a quant à elle été transportée à l’hôpital, ses jours ne sont pas en danger.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a ouvert une enquête afin de déterminer si le policier qui a fait feu a agi en état de légitime défense.