VIDÉO. Quand Christophe Castaner explique les règles d’utilisation du LBD à des enfants.


Christophe Castaner le 22 Février 2019. (photo Twitter @CCastaner)

Le ministre de l’Intérieur était l’invité de l’émission « Au tableau ! » sur C8. Christophe Castaner s’est retrouvé face à une classe d’écoliers, à laquelle il a notamment détaillé les règles d’usage des Lanceurs de balles de défense (LBD).

La séquence a été très commentée sur les réseaux sociaux. Christophe Castaner a répondu aux questions des enfants dans l’émission « Au tableau ! » de C8, et notamment celle qui concernait les Lanceurs de balles de défense (LBD).

La scène date du 3 février dernier, au lendemain de l’Acte XII des Gilets jaunes et l’émission a été diffusée ce jeudi soir.

« Sur ce schéma, vous devez nous montrer les endroits où les policiers ont le droit de tirer avec le flashball » demande l’un des élèves au ministre de l’Intérieur. « Je ne suis pas un spécialiste, moi je n’en ai jamais eu entre les mains, et j’espère ne jamais en avoir entre les mains » commence Christophe Castaner après avoir saisi le stylo.

« C’est une arme qui est faite pour empêcher quelqu’un d’être violent avec les policiers »

Le ministre entoure alors les deux bras, le ventre et les deux jambes sur le visuel qui représente un homme.


« Ils doivent absolument éviter la tête » insiste Christophe Castaner, avant de revenir sur le rôle de l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) : « Et quand il y a des accidents – et il y en a eu – on a une police qui surveille la police. On enregistre toutes les plaintes. Et on a eu une dizaine de tirs où par accident il y a eu des tirs sur le visage. Et là c’est dangereux et cette arme, elle est dangereuse. C’est une arme qui est faite pour empêcher quelqu’un d’être violent avec les policiers. Donc elle est puissante. »

« Cette arme, elle est dangereuse », explique ensuite le ministre, mais « c’est une arme qui est faite pour empêcher quelqu’un d’être violent avec les policiers, donc elle est puissante ».

« Si tu supprimes [aux policiers] les lacrymogènes, qui permettent de tenir à distance, et si tu leur supprimes les autres moyens comme le LBD, on sera beaucoup plus au contact, et il y aura des bagarres qui feront beaucoup plus mal » a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Intérieur explique ensuite la façon dont est organisé un dispositif de police lors d’une manifestation.

Une émission qui a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter…