Yvelines : Une policière s’est suicidée avec son arme de service


Illustration. (Steve Lovegrove / Shutterstock)

Une policière de 37 ans affectée à la brigade de nuit de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) s’est donné la mort dans la nuit de samedi à dimanche.


Les collègues de la policière se sont alarmés de ne pas la voir arriver ce samedi soir alors qu’elle devait commencer à 22h40. Ces derniers ont alors décidé de se rendre à proximité de son domicile à Guainville (Eure-et-Loir) et ont localisé son téléphone portable afin de la retrouver.

Ils ont alors découvert le véhicule de leur collègue stationné dans un champ. A l’intérieur, la policière âgée de 37 ans était décédée. Elle s’était suicidée avec son arme de service.

Une lettre a été retrouvée

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de gendarmerie d’Anet. Par ailleurs, le procureur de la République a indiqué que la policière, qui était mère de deux enfants, a laissé une lettre expliquant son geste.

4 policiers se sont suicidés cette semaine en France

Il s’agirait du 24ème fonctionnaire de police à se donner la mort depuis le 1er janvier, soit près d’un décès tous les 4 jours. Un policier s’est lui aussi suicidé ce jeudi à Lyon.

Quelques jours plus tôt cette semaine, un policier affecté à Paris avait choisi de s’ôter la vie. D’autre part, le policier affecté à Alès qui avait disparu lundi a été retrouvé mort ce dimanche matin, portant le nombre de suicide dans les rangs de la police nationale à 25 selon un décompte indépendant.

Au moins 35 policiers et 33 gendarmes ont mis fin à leurs jours en 2018.