15 fusils d’assaut et des milliers de cartouches : un arsenal de guerre découvert par la police à Paris


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51 / Shutterstock)

Les policiers ont découvert ce lundi un arsenal d’armes de guerre au domicile d’un homme dans le XVIe arrondissement de Paris, qui a été interpellé. Ils avaient au départ été sollicités pour des violences conjugales.

Quelles étaient les intentions de cet homme, en stockant toutes ces armes de guerre à son domicile ? Les policiers du XVIe arrondissement de Paris se sont intéressés à lui lorsque vers 12h40 ce lundi, sa compagne s’est présentée au commissariat pour déposer plainte pour violences conjugales.

Cette dernière a expliqué qu’elle faisait régulièrement l’objet de violences de la part de son concubin et qu’il était particulièrement agressif. Elle a aussi précisé qu’il était un ancien militaire. Lors des premières recherches, les fonctionnaires ont découvert que le suspect faisait l’objet d’une fiche de recherche depuis 2015 pour abandon de famille, et qu’il avait été condamné à deux mois de prison ferme à Colmar (Haut-Rhin).

Ils se sont aussi aperçu qu’il avait déclaré la détention d’un fusil à pompe, au fichier AGRIPPA, l’application de gestion du répertoire informatisé des propriétaires et possesseurs d’armes.

Une colonne du GSO et de la CSI

Face à ces premiers éléments, les policiers ont décidé de mettre en place un dispositif pour interpeller cet homme. Il se trouvait alors gare de Lyon (XIIe) et devait revenir à son domicile du boulevard Lannes dans le XVIe arrondissement. Pour arrêter le suspect avec un maximum de précautions, les policiers du Groupe de soutien opérationnel (GSO) et leurs collègues de la Compagnie d’intervention et de sécurisation (CSI) de Paris, ont été sollicités. Ces derniers ont formé une colonne d’assaut et se sont placés à proximité du bâtiment, afin d’anticiper une situation qui deviendrait dangereuse.


Le suspect a finalement été interpellé sans difficulté alors qu’il rentrait dans son hall d’immeuble, vers 15h40. Il a été placé en garde à vue et une perquisition a été réalisée à son domicile. Les policiers ont alors fait une surprenante découverte.

Des milliers de cartouches de différents calibres

Quinze fusils d’assaut étaient entreposés dans le logement, ainsi que plusieurs armes de poing mais aussi des grenades. Les fonctionnaires ont également mis la main sur plusieurs milliers de cartouches de différents calibres : 7,62mm, 5,56mm, 9mm et 11,43mm. Des chargeurs à grande capacité ont aussi été saisis, ainsi que des brassards « police », « vigipirate » et des écussons de l’armée.

Une enquête a été ouverte et confiée au 1er District de police judiciaire (DPJ) de la préfecture de police. Elle permettra de faire la lumière sur les motivations du suspect qui devra aussi répondre des accusations de violences conjugales.