1er-Mai : Des «Gilets jaunes» ont-ils tenté de s’introduire dans le commissariat de Besançon ?


Le commissariat de Besançon. (capture écran Google view)

Mise à jour 3 mai 2019 : La préfecture a démenti les informations données par franceinfo ce samedi. 200 à 300 Gilets jaunes se trouvaient bien près de la préfecture et du commissariat mais n’ont pas tenté de pénétrer dans les locaux de police.


« Il n’y a pas eu d’intrusion au niveau du commissariat, ni devant, ni derrière, soyons clairs. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour repousser les gilets jaunes du parking réservé aux voitures du personnel, parking qui est par ailleurs libre d’accès », a expliqué la police de Besançon, citée par France 3.

Il n’y a eu aucune interpellation.

Article initial : Un groupe de 200 à 300 « Gilets jaunes » a tenté de pénétrer dans le commissariat de Besançon (Doubs) ce mercredi en marge de la manifestation du 1er-Mai. Les individus ont été repoussés par les forces de l’ordre.

« Il y a eu deux tentatives d’intrusion via le parking qui se trouve à l’arrière du bâtiment. Les forces de l’ordre ont riposté par des jets de gaz lacrymogènes », a indiqué la préfecture citée par franceinfo. Personne n’a été interpellé.

« Ces incidents ont eu lieu en marge et après le défilé officiel du 1er-Mai où environ 2 000 personnes ont défilé dans le calme », a ajouté la préfecture. C’est à ce moment là que 200 à 300 « Gilets jaunes » ont fait irruption devant la préfecture, avant de tenter de pénétrer dans le commissariat situé à proximité.

« Le préfet du Doubs condamne avec une très grande fermeté ces violences », ont précisé les autorités.