1er-Mai à Montpellier : Des gendarmes mobiles ciblés par des «cacatov»


Illustration. (Gérard Bottino / Shutterstock)

Entre 3000 et 4000 personnes ont défilé à Montpellier (Hérault) ce mercredi 1er mai et notamment de nombreux Gilets jaunes venus battre le pavé, tout comme les militants et sympathisants de la CGT.


Après quelques tensions entre Gilets jaunes et CGT au départ du cortège, les manifestants se sont élancés dans les rues de Montpellier. Les Gilets jaunes en nombre ont ensuite poursuivi la manifestation en ville.

A plusieurs reprises, les forces de l’ordre ont été la cible de projectiles. Les CRS et les gendarmes mobiles présents dans la commune pour sécuriser cette manifestation ont ponctuellement utilisés des moyens lacrymogènes.

Quatre ou cinq « cacatov »

C’est lors de interpellation de plusieurs individus par un équipage de policiers de la BAC (brigade anti-criminalité), devant la gare, que des gendarmes mobiles ont été visés par des « cacatov ». Il s’agit d’une arme par destination formée d’un contenant rempli d’excréments, déjà utilisé lors de manifestations de Gilets jaunes.

Les gendarmes mobiles ont été ciblés par plusieurs « cacatov » ce samedi 1er mai à Montpellier.

Les gendarmes mobiles ont reçu quatre ou cinq « cacatov » nous indique une source policière. Ces derniers ont alors répliqué par des gaz lacrymogènes. Personne n’a été interpellé dans le cadre de cette affaire.