7 Trackers de la Sécurité Civile cloués au sol par mesure de sécurité


Illustration. (Twitter / Marins-pompiers de Marseille)

La mesure a été prise après un incident survenu sur un avion bombardier d’eau au décollage.

Un tiers de la flotte des bombardiers d’eau de la Sécurité Civile, soit 7 avions, sont interdits de vol depuis ce lundi matin. Cette décision a été prise par mesure de sécurité à la suite d’un incident survenu ce dimanche, dans l’Hérault.

Un Tracker qui se trouvait au pélicandrome de Béziers/Cap-d’Agde a subi une grave avarie au décollage. Son train d’atterrissage s’est affaissé pour une raison encore inconnue, relate Midi Libre.

La Sécurité Civile peut encore se reposer sur ses 12 Canadair et 3 Dash disponibles. Les Trackers devront attendre une inspection de leur train d’atterrissage avant d’avoir l’autorisation de décoller.