A partir du 1er juillet, il sera nécessaire d’avoir effectué une formation pour pouvoir circuler en trottinette


Illustration Actu17 ©

C’est une décision qui intervient suite aux nombreux accidents où au moins un usager en trottinette électrique est impliqué.

Les beaux jours sont de retour et les trottinettes électriques vont se multiplier dans les rues. Les Français apprécient ce mode de déplacement et nombreux sont ceux qui ont choisi de s’en acheter une, même si l’offre en location est large dans les grandes métropoles, notamment à Paris.

Oui mais voilà. Les accidents sont trop nombreux et beaucoup d’utilisateurs ne respectent pas la loi, circulant sur les trottoirs à pleine vitesse ou parfois à contresens de la circulation. C’est pourquoi le gouvernement a décidé de renforcer la législation apprend-on ce jeudi. A partir du 1er juillet, il sera nécessaire d’avoir effectué une formation pour se déplacer en trottinette électrique.

Ce stage d’une journée se composera d’une formation théorique le matin, avec une sensibilisation aux bonnes pratiques, puis d’un exercice de conduite de deux heures l’après-midi, dont une heure sur plateau et une heure en ville. A la fin de journée, les utilisateurs seront notés sur un barème de 15 points et pourront repartir avec un certificat leur autorisant la conduite de ces petits engins.

Une amende de 135 euros

Les auto-écoles seront chargées d’effectuer ces formations et le tarif pourrait atteindre une centaine d’euros par stage. Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé que ces stages pourraient être subventionnés à hauteur de 70€, favorisant ainsi une « mobilité responsable ».

Mais attention, en cas de circulation sans certificat, l’amende sera de 135 euros et les forces de l’ordre pourront également saisir votre trottinette. Bien sûr, vous l’avez compris, il s’agit d’un poisson d’avril.