Acte 43 des Gilets jaunes : Des milliers de manifestants, des heurts et une voiture de police incendiée


Une voiture de la police municipale a été incendiée à Montpellier, lors de l’acte 43 des Gilets jaunes, ce samedi. (Capture vidéo Le Métropolitain)

Ils avaient promis une rentrée électrique, des milliers de Gilets jaunes sont descendus dans les rues françaises ce samedi 7 septembre, pour l’Acte 43 du mouvement.

À Montpellier dans l’Hérault, entre 3 000 manifestants (selon les organisateurs) et 1 500 (selon la préfecture) se sont rassemblés à la suite d’un appel national des Gilets jaunes. Des heurts n’ont pas tardé à éclater avec les forces de l’ordre.


Une voiture de la police municipale a été taguée « ACAB » (All cops are bastards, ndlr) puis incendiée.

À Toulouse en Haute-Garonne, les organisateurs annoncent 5 000 participants à l’acte 43 où nos confrères de La Dépêche évoquent la présence de 500 manifestants.


À Rouen en Seine-Maritime, environ 700 Gilets jaunes ont manifesté soutenus par le bureau départemental de la CGT. 21 verbalisations ont eu lieu et 2 individus ont été interpellés pour des violences contre les policiers. Là aussi, des dégradations se sont produites et les forces de l’ordre ont fait l’objet de jets de projectiles.

À Paris, plusieurs centaines de Gilets jaunes sont descendus dans les rues. Le trajet prévu lors de la déclaration de la manifestation n’a pas été suivi. Là encore, des heurts ont eu lieu avec les forces de l’ordre engagées sur ce dispositif.

La préfecture de police annonce 55 verbalisations, dont celle d’Éric Drouet qui a été filmée. 107 interpellations ont eu lieu.