Acte 52 des Gilets jaunes : Des heurts à Montpellier et Strasbourg


Illustration. (Birdog Vasile-Radu / Shutterstock)

Si la situation est restée relativement calme à Paris, des heurts ont éclaté dans quelques villes de province et particulièrement à Montpellier et Strabourg, lors de l’Acte 52 du mouvement des Gilets jaunes.

Ce samedi 9 novembre, des milliers de manifestants se sont rassemblés comme chaque semaine à l’appel du mouvement des Gilets jaunes. Des heurts ont opposé manifestants et forces de l’ordre en province tandis que la situation dans la capitale est restée relativement calme.

Un individu armé interpellé à Montpellier

Alors que le premier anniversaire de ce mouvement de contestation nationale approche, à Montpellier (Hérault) la manifestation a été émaillée de violences. La préfecture a indiqué que 1 000 Gilets jaunes étaient dans la rue au plus fort de la manifestation. La ville avait été désignée comme point de ralliement national.

Des charges policières ont eu lieu ainsi que l’usage de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants qui voulaient se rapprocher de la préfecture, relate La Dépêche du Midi. Plusieurs manifestants auraient été blessés d’après France Info qui cite un observateur de la Ligue des droits de l’Homme évoquant le nombre de six. Pour sa part, la préfecture a annoncé que 14 interpellations ont eu lieu, qu’un manifestant blessé léger avait été recensé, et que trois policiers avaient été blessés.

Dans la matinée lors d’un contrôle préventif, un individu a été trouvé porteur d’une « arme de poing de calibre 8 mm », rapporte Le Parisien.

Des dégradations et jets de projectiles à Strasbourg

Le mouvement des Gilets jaunes a aussi rassemblé à Strasbourg (Bas-Rhin) où un peu plus de 300 manifestants arpentaient les rues ce samedi, selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Deux interpellations ont eu lieu. Celle d’un individu qui a brisé un abribus situé boulevard Ohmacht, en fin de cortège, et celle d’un manifestant qui a lancé une bouteille sur les forces de l’ordre.


Les organisateurs ont indiqué que trois manifestants avaient été blessés ce samedi.

Un restaurant McDonald’s et des voies SNCF occupés à Bordeaux

Présents à l’appel également, les Gilets jaunes de Bordeaux (Gironde) ont investi la gare Saint-Jean. Ils ont pénétré en masse dans le restaurant McDonald’s qui s’y trouve et l’ont occupé avant de se placer sur les voies de chemin de fer.

Le calme dans la capitale

À Paris, le dispositif policier massif a sans doute permis de maintenir le calme et aucun heurt n’a eu lieu.

En parallèle du cortège reliant la place de Clichy à Stalingrad, une manifestation sauvage a eu lieu vers 15h30 dans les rues du 19ème arrondissement, relate le quotidien francilien. En début de soirée, plusieurs dizaines de Gilets jaunes ont investi la gare de l’Est avant de rapidement quitter les lieux.

Dispersés par du gaz lacrymogène à Toulouse

Environ 700 manifestants auraient été recensés à Toulouse (Haute-Garonne), selon La Dépêche. CRS et Gilets jaunes se sont fait face plusieurs dizaines de minutes avant que ces derniers ne soient dispersés par l’usage de gaz lacrymogène.