Adolescent tué par balle à Bordeaux : cinq suspects de 18 à 21 ans placés en garde à vue


Illustration. (photo Guillaume Bonnefont/IP3 Press/Maxppp)

Cinq suspects ont été interpellés et placés en garde à vue après la fusillade à Bordeaux (Gironde) samedi soir, qui a coûté la vie à un adolescent de 16 ans.


« Les enquêteurs de la Direction zonale de la police judiciaire Sud-Ouest procèdent aux investigations nécessaires à la manifestation de la vérité, laquelle progresse d’heure en heure », s’est félicité le procureur de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie, dans un communiqué ce lundi. Cinq suspects ont en effet été interpellés par les policiers, « entre hier soir 22 heures et ce matin 06h10 ».

Les cinq individus âgés de 18 à 21 ans ont été placés en garde à vue « des chefs de meurtre en bande organisée et tentatives de meurtre en bande organisée ». Dans cette fusillade à l’arme automatique qui s’est déroulée vers 23 heures dans le quartier des Aubiers, un adolescent de 16 ans a été tué et deux autres jeunes âgés de 13 et 16 ans ont été blessés par balle.

Les deux blessés s’étaient réfugiés dans un immeuble à l’arrivée des secours. L’un était grièvement touché. Ils ont été transportés au CHU Pellegrin sans que leur pronostic vital ne soit engagé. En outre, deux autres adolescents ont aussi été légèrement blessés.

Une vidéo amateur montrant une partie des faits a été diffusée sur les réseaux sociaux.


Un « avis de recherche » diffusé sur Snapchat

Les investigations ont donc rapidement évolué, permettant l’interpellation de cinq suspects, dont deux frères de 19 et 21 ans selon nos informations. Les enquêteurs ont appris dimanche qu’un appel à témoins, avec une photo de cinq jeunes hommes présentés comme les auteurs de la fusillade, avait été diffusé sur le réseau social Snapchat.

Une photo montrant cinq individus a été diffusée sur Snapchat. (capture écran)

Cet « avis de recherche » – lancé par des inconnus – contenant des insultes, propose « une grosse récompense » en échange d’informations sur ces individus dont on ne sait pas s’ils sont impliqués dans cette affaire, à ce stade.