Affaire Fiona : La justice ordonne un nouveau procès, la mère va être remise en liberté.

La petite Fiona est décédée en 2013, son corps n'a jamais été retrouvé. (photo Facebook)

Cécile Bourgeon va être remise en liberté en vue d’un prochain procès en appel. Cette dernière avait été condamnée à 20 ans de prison en 2018, en seconde instance, pour la mort de sa fille Fiona en 2013, dont le corps n’a jamais été retrouvé.


La cour de cassation vient d’ordonner la tenue d’un nouveau procès dans l’affaire de la mort de la petite Fiona, âgée de 5 ans au moment de sa disparition. Une décision qui implique automatiquement la remise en liberté immédiate de Cécile Bourgeon. Cette dernière était écrouée à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas (Rhône).

Elle avait été condamnée à 20 ans de réclusion criminelle en février 2018 mais cette condamnation vient donc d’être cassée par l’arrêt de cour d’assises de ce mercredi. Cécile Bourgeon avait formé un pourvoi en cassation peu après cette condamnation à 20 ans de réclusion.

Cécile Bourgeon avait été condamnée à 5 ans de prison en première instance

C’est aujourd’hui la décision du procès en première instance qui s’applique concernant Cécile Bourgeon.

En novembre 2016 lors de ce premier jugement à Riom, la mère de la petite Fiona avait été condamnée à 5 ans de prison pour plusieurs délits, mais n’avait pas été condamnée pour les coups ayant entraîné la mort de sa fille.

Son ex-compagnon, lui aussi condamné, reste en prison

Cécile Bourgeon ayant déjà passé plus de 5 ans en prison, elle va donc être remise en liberté et comparaitra libre lors de ce nouveau procès en appel. Son ex-compagnon, Berkane Makhlouf, condamné en première instance à 20 ans de réclusion criminelle, ne sera quant à lui pas remis en liberté.

« La libération de Cécile Bourgeon est d’abord une immense satisfaction professionnelle pour nous qui sommes à ses côtés depuis de longues années », ont déclaré Gilles-Jean et Renaud Portejoie, les avocats de la mère, dans un communiqué.

« Cécile Bourgeon est désormais libre et attend avec sérénité un procès véritablement équitable » ont-ils ajouté.