Afghanistan : Attentat suicide près de l’aéroport de Kaboul, au moins 60 morts


Au moins 60 personnes ont été tuées dans cette attaque. (capture écran @saadmohseni)

Au moins deux explosions sont survenues ce jeudi en fin d’après-midi à proximité de l’aéroport de Kaboul (Afghanistan). Il s’agirait d’une double attaque suicide. Un dernier bilan fait état d’au moins 60 personnes décédées et 150 blessés. L’attentat a été revendiqué par l’État islamique.

21h44. Une nouvelle explosion vient d’être signalée à proximité de l’aéroport.

21h25. Le groupe terroriste État islamique (EI) revendique l’attentat.

21h12. Le Pentagone estime que l’attaque suicide a été menée par deux kamikazes de l’État islamique (EI). Pour l’heure, l’attentat n’a pas été revendiqué. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière visant les forces américaines en Afghanistan depuis près de 10 ans.

21h05. Au moins 12 membres de l’armée américaine ont été tués et au moins 15 autres ont été blessés dans l’attaque près de l’aéroport de Kaboul, a annoncé le général Kenneth « Frank » McKenzie, chef du commandement central américain, lors d’une conférence de presse. Le Pentagone a indiqué qu’il craignait de nouvelles attaques.

20h35. Un nouveau bilan donné notamment par le quotidien américain Wall Street Journal, fait état d’au moins 60 morts et plus de 150 blessés, la grande majorité des victimes étant des civils Afghans. L’agence américaine Associated Press annonce de son côté que 11 Marines (des soldats, ndlr) ont été tués ainsi qu’un infirmier militaire.

Attention : les images ci-dessous peuvent choquer les plus sensibles.

17h00. Alors que les opérations d’évacuations se poursuivent à l’aéroport de Kaboul, plusieurs explosions ont eu lieu à proximité, sans que l’on en connaisse l’origine. Il pourrait s’agir d’un attentat suicide. L’attaque a eu lieu vers 17h10 (heure locale), suivie d’une fusillade.

Le nombre exact de victimes n’est pas encore connu. Au moins 13 morts sont à déplorer, dont des enfants, selon des médias et journalistes locaux. Il y a également des blessés, dont trois militaires américains indiquent les médias US. Néanmoins, selon des images amateurs circulant sur les réseaux sociaux et montrant des victimes, le bilan pourrait être bien plus lourd.

« Nous pouvons confirmer que l’explosion à Abbey Gate était le résultat d’une attaque complexe qui a fait un certain nombre de victimes américaines et civiles. Nous pouvons également confirmer au moins une autre explosion à ou près de l’hôtel Baron, à une courte distance d’Abbey Gate », écrit John Kirby, porte-parole du Pentagone.

La nuit dernière, les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni avaient émis simultanément des mises en garde très précises et presque identiques sur les conditions de sécurité à l’aéroport. La diplomatie australienne avait notamment évoqué une « menace très élevée d’attentat terroriste ».