Ain : Ils tentent de s’introduire dans la caserne de gendarmerie après des tirs de mortiers d’artifice


La caserne de gendarmerie de Nantua. (Google view)

Les deux individus surpris en flagrant délit ont fait demi-tour. Leurs intentions restent inconnues.


Les gendarmes de la caserne de Nantua (Ain) ont constaté que des mortiers d’artifice avaient été tirés au dessus des bâtiments de la brigade, ce jeudi soir vers 21 heures raconte Le Progrès. Des militaires sont alors sortis afin de s’assurer qu’il n’y avait pas de dégâts et que personne ne s’était introduit dans l’enceinte de la caserne.

Ils ont alors constaté que deux individus tentaient de pénétrer à l’intérieur. Voyant qu’ils avaient été repérés, les deux intrus ont finalement décidé de prendre la fuite. Ils n’ont pu être rattrapés et interpellés.

« Ce sont des faits qui peuvent donner lieu à de multiples interprétations »

Reste à savoir quelles étaient leurs motivations et ce qu’ils avaient prévu de faire une fois dans la caserne. Les mortiers d’artifice ont-ils servi à faire diversion ? Des questions qui restent encore à suspens, alors même que les faits se sont déroulés quelques heures après l’attentat de la Basilique de Nice.

« C’est clairement la gendarmerie qui a été visée. Dans le contexte actuel, ce sont des faits qui peuvent donner lieu à de multiples interprétations », a réagi le procureur de la République, Christophe Rode, interrogé par le quotidien régional. Une enquête a été ouverte.


Le maire de la ville, Jean-Pascal Thomasset, s’est rendu sur place peu après les faits. La question de la sécurité du site a été relancée, alors qu’un déménagement est évoqué de longue date. L’édile s’est dit prêt à travailler à la protection de la caserne, dès lundi.