Albi : Un homme tué au couteau et une femme grièvement blessée, un suspect en garde à vue


Illustration. (photofort 77/shutterstock)

Accusé d’avoir assassiné un homme à coups de couteau et d’avoir tenté de tuer son épouse à Albi (Tarn) ce lundi matin, un suspect âgé de 33 ans est actuellement en garde à vue dans les locaux du commissariat d’Albi. Cette enquête criminelle est menée conjointement avec les fonctionnaires du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse.

Ses motivations restent obscures. Un homme de 33 ans, chef d’entreprise, se serait rendu au domicile de son épouse à Albi, vers 6 heures lundi matin, et aurait tenté de la tuer à l’arme blanche relate La Dépêche. Grièvement blessée, la victime a été évacuée à l’hôpital de Toulouse par les secours, alors qu’elle était entre la vie et la mort. Son état de santé s’est amélioré quelques heures plus tard et ses jours ne sont désormais plus en danger.

Après cette attaque sanglante visant sa compagne, le trentenaire se serait rendu au domicile d’un homme, dans la rue Léon-Viala. Ce dernier a été tué à coups de couteau. Une autopsie doit être pratiquée pour permettre aux enquêteurs d’en savoir plus. Le suspect serait ensuite rentré chez lui, à son domicile du centre-ville d’Albi, puis se serait installé sur le trottoir en attendant l’arrivée des forces de l’ordre, après avoir évoqué ce qu’il venait de faire à un proche, qui a donné l’alerte. Le trentenaire a été placé en garde à vue, où il se trouve toujours ce mardi.

Il n’y aurait pas de lien entre cet homme et l’épouse du suspect

Les examens ont montré qu’il n’avait pas consommé d’alcool mais qu’il était semble-t-il, sous l’effet de produits stupéfiants selon le quotidien régional. Les enquêteurs du commissariat et du SRPJ cherchent notamment à comprendre le lien entre les deux victimes. Le tueur présumé a-t-il imaginé ou constaté une relation entre son épouse et cet homme ? Des proches de la jeune femme ont affirmé aux policiers qu’il n’y avait pas de lien entre les deux victimes.

Marié, le couple qui a deux enfants – l’un de deux ans et le second qui n’a que quelques jours – vivait séparément dans deux logements d’Albi. Le suspect serait inconnu des services de police et de justice et son épouse n’aurait jamais déposé plainte à son encontre. Elle aurait néanmoins subi des violences de la part de son mari souligne La Dépêche. Le dossier a été repris par le pôle criminel de Toulouse, qui ne s’est pas encore exprimé sur cette affaire. Le père de famille de 33 ans pourrait être déféré en vue de sa mise en examen et son placement en détention provisoire, ce mercredi.