Alerte à la bombe dans un vol Lyon-Rennes : un étudiant qui ne voulait pas voir ses parents à l’origine de l’appel anonyme.


Illustration. (photo pixabay)

Un vol de la compagnie EasyJet avait été contraint de faire demi-tour et de retourner se poser à Lyon alors qu’il se dirigeait à Rennes. A l’origine de ce changement de route : une alerte à la bombe.


Cet étudiant n’a pas hésité à employer des méthodes extrêmes pour ne pas revoir ses parents. Il n’a en tous cas pas échappé aux forces de l’ordre. C’est un appel anonyme indiquant qu’une bombe se trouvait dans un vol EasyJet reliant Lyon à Rennes, qui a obligé l’appareil et ses 150 passagers à faire demi-tour durant l’après-midi de ce vendredi.

Les faits avaient également entraîné une interruption totale du trafic aérien durant 40 minutes. « L’auteur des faits a été identifié. Il s’agit d’un étudiant rennais âgé de 23 ans, qui ne souhaitait pas que ses parents, qui avaient pris place à bord de cet avion, le rejoignent à Rennes » a annoncé le parquet de Rennes.

Le suspect a reconnu les faits a précisé le procureur de la République.

Convoqué le 21 mai et placé sous contrôle judiciaire

« A l’issue de sa garde à vue, il a été déféré au parquet de Rennes, et s’est vu remettre une convocation à comparaître devant le tribunal correctionnel à l’audience du 21 mai, pour répondre de ces faits qualifiés de communication de fausses nouvelles compromettant la sécurité d’un aéronef en vol » a ajouté le magistrat.

Le suspect de 23 ans a été déféré au parquet de Rennes et a reçu une convocation à comparaître devant le tribunal correctionnel le 21 mai prochain pour des faits qualifiés « de communication de fausses nouvelles compromettant la sécurité d’un aéronef en vol. Il encourt ainsi une peine de 5 ans d’emprisonnement et 75 000,00 € d’amende ».

Le jeune homme a par ailleurs été placé sous contrôle judiciaire, en l’attente de son jugement.