Allemagne : 30 000 personnes soupçonnées de pédophilie dans le collimateur de la justice


Illustration. (Shutterstock / Dragon Images)

« Nous voulons sortir de l’anonymat d’internet les auteurs qui abusent des enfants et ceux qui les soutiennent », a indiqué le ministre de la Justice de la région de Rhénanie du nord-Westphalie (Allemagne), lors d’une conférence de presse.


Des policiers canadiens ont alerté leurs homologues allemands de leur découverte de contenu pédopornographique en provenance de la Rhénanie, une région de l’Ouest de l’Allemagne, rapporte le quotidien Bild. Ce signalement a permis aux enquêteurs de débuter leurs investigations qui a débouché sur l’identification de quelque 30 000 suspects, ont annoncé les autorités allemandes, ce lundi.

Jusqu’ici, l’enquête débutée en automne dernier dans la ville de Bergisch Gladbach avait permis de confondre 70 mis en cause. Ces individus sont soupçonnés d’avoir commis des maltraitances et des abus sexuels sur des enfants durant des années, tout en filmant leurs méfaits. Les enregistrements étaient ensuite partagés sur des groupes de discussion en ligne.

Au moins 40 victimes recensées

Les policiers ont d’ores et déjà recensé au moins 40 victimes quant à présent. Un suspect âgé de 42 ans doit comparaître devant les juges au mois d’août prochain. Lors de la perquisition de son appartement, les policiers ont découvert de très importantes quantités de fichiers pédopornographiques.

Les enquêteurs ont aussi mis au jour l’existence de divers groupes de discussion regroupant plusieurs milliers de participants. Ce sont ces individus qui sont dorénavant visés par la justice allemande.


« Les auteurs qui communiquent dans les forums considèrent la maltraitance des enfants comme ‘normale’ et trouvent un grand nombre de personnes partageant les mêmes idées. Les seuils d’inhibition baissent. Et c’est ce qui caractérise cette situation sur le plan pénal », a déclaré le ministre de la Justice de la région de Rhénanie du nord-Westphalie (Allemagne), lors d’une conférence de presse.

Le haut responsable a notamment indiqué souhaiter aborder le sujet de la réglementation légale en matière de stockage des données. « Nous devons reconnaître que la maltraitance des enfants est plus répandue sur Internet que nous ne le pensions », a-t-il confié.

La demande d’une sévérité accrue contre les infractions en matière de pédophilie

Michael Maatz, vice-président d’un syndicat policier a jugé que le fait que « de plus en plus de cas d’abus soient révélés » dans cette région est lié à l’augmentation des capacités d’investigation dans la région. « Nous devons donc nous attendre à ce que, dans les mois à venir, d’autres réseaux de pédophiles soient exposés », a-t-il ajouté.

Début juin, des révélations sur la disparition de la petite Britannique Maddie McCann, survenue il y a 13 ans au Portugal, et l’identification d’un nouveau suspect allemand, actuellement en détention à Kiel (Nord), ont relancé le débat public sur la nécessité d’une aggravation des peines à l’égard des auteurs de crimes pédophiles.

Plusieurs responsables politiques allemands réclament désormais la levée de l’anonymat pour toute personne diffusant ou réceptionnant des documents pédopornographiques.