Allemagne : Les données personnelles d’un millier d’élus piratées, mettant au jour des faits de corruption présumés.


Illustration. (Adobe Stock)

Selon un journaliste allemand, qui a pu consulter une partie des informations qui ont fuité, des scandales politiques pourraient éclater après analyse des documents.


Jeudi soir a été rendu public un piratage ayant causé la fuite des données personnelles d’un millier d’élus allemands. Des élus fédéraux, nationaux et européens ont vu fuiter sur internet leurs numéros de téléphone portable, adresses, conversations privées, e-mails, photographies, communications entre responsables politiques…

Une enquête ouverte

Ces informations ont été récupérées tous azimuts : extraites d’Outlook, Facebook ou encore Twitter et d’autres plateformes en ligne. Tous les partis politiques sont concernés par ce piratage, à l’exception du parti d’extrême-droite AfD. Quarante journalistes ont également été ciblés et dix artistes connus pour leurs prises de position plutôt à gauche de l’échiquier politique. Toutefois, l’origine de l’attaque est ignorée pour le moment par les autorités qui ont ouvert une enquête.

Des scandales en vue ?

Un journaliste du Bild a affirmé s’être procuré la base de données dérobées dans cette attaque, baptisée « Bundestag Leaks » ou « BTLeaks ». Il explique qu’il a passé plusieurs heures à analyser à peine 3% de la montagne de documents. D’après lui, plusieurs scandales politiques et notamment des faits de corruption font partie de ces fichiers.