Alpes-Maritimes : Mutinerie dans la prison de Grasse après l’annonce de l’arrêt des parloirs


Illustration. (©PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP)

Une mutinerie s’est déroulée durant plusieurs heures dans la maison d’arrêt de Grasse (Alpes-Maritimes) ce mardi après l’annonce de l’arrêt des parloirs.


Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

14h23. La mutinerie est terminée. Policiers, gendarmes ainsi que les hommes des ERIS et du RAID sont intervenus afin de maîtriser la situation selon une source pénitentiaire. Il n’y a aucun blessé. Des dégradations ont été constatées.

L’ensemble des parloirs dans les prisons françaises sont suspendus jusqu’au 31 mars a annoncé l’administration pénitentiaire.

14h12. Une centaine de détenus « ont allumé des petits feux et jeté des pierres sur les surveillants. Quatre tirs de sommation ont été réalisés », a expliqué Philippe Abime, délégué du syndicat FO pénitentiaire du département, à France 3.


12h20. Une soixantaine de détenus a envahi un bâtiment de la prison de Grasse vers 10h30 rapporte Actu Pénitentiaire citant le syndicat FO pénitentiaire. Ces derniers qui se trouvaient en promenade ont fracturé les portes et se sont engouffrés dans les couloirs de la maison d’arrêt.

La mutinerie fait suite à l’annonce de l’arrêt des parloirs dans la prison, suite à l’épidémie de coronavirus.

L’ERIS 13 (Équipe régionale d’interversion et de sécurité) a été appelée et se dirige vers la prison afin d’intervenir. Les forces de l’ordre ont déjà pénétré dans la maison d’arrêt pour assister les surveillants pénitentiaires indique le site.