Alpes-Maritimes : Un homme écroué pour l’agression sexuelle de deux jeunes filles de 14 et 15 ans


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock).

Un homme âgé de 48 ans a été identifié puis interpellé par les policiers pour avoir agressé deux jeunes filles mineures, l’une sexuellement. Il dort désormais en prison.


INFO ACTU17. Le travail de la police municipale de Saint-Laurent-du-Var et des enquêteurs de Cagnes-sur-Mer a permis d’identifier et d’interpeller un homme qui aurait agressé sexuellement au moins deux jeunes filles, à quelques mois d’intervalles.

La première affaire remonte au lundi 24 février dernier. Un homme est entré dans le hall d’un immeuble situé avenue du Général de Gaulle à Saint-Laurent-du-Var, car il venait de repérer une jeune fille de 15 ans.

Ce dernier s’est approché d’elle et lui a demandé s’il pouvait lui toucher la poitrine. L’adolescente a refusé et a pris peur. Face à son refus, l’agresseur a exhibé un couteau et l’a menacée, lui ordonnant de ne pas prévenir la police. Il a ensuite disparu. Une plainte a été déposée et une enquête ouverte.

Une autre jeune fille agressée sexuellement ce lundi

Les policiers municipaux ont alors fait le rapprochement entre cette affaire et une autre qui s’est déroulée ce lundi. Une jeune fille âgé de 14 ans a été agressée sexuellement par un homme, dans un hall d’immeuble de la rue de l’ancien pont, dans la même commune.


L’agresseur a touché la poitrine de la victime et a demandé à recommencer. Les hurlements de la jeune fille l’ont mis en fuite.

Bien connu des services de police pour des faits similaires

Les policiers de la commune ont cette fois pu exploiter des images de vidéosurveillances sur lesquelles le mis en cause était visible.

Ce dernier, bien connu des services de police pour des faits similaires, a rapidement été identifié et interpellé par ces derniers dès le lendemain, avant d’être placé en garde à vue au commissariat de Cagnes-sur-Mer. Les deux victimes l’ont formellement reconnu.

Cet homme âgé de 48 ans, qui habite à Saint-Laurent-du-Var, a été déféré au tribunal judiciaire de Grasse. Son jugement a été renvoyé au 6 juillet prochain. En l’attente, le quadragénaire a été placé en détention provisoire.