Angoulême : Une mère condamnée pour avoir laissé son conjoint agresser sexuellement sa fille de 13 ans


Illustration. (shutterstock)

Le calvaire de la victime âgée de seulement 13 ans a duré plusieurs mois. Sa mère a été condamnée mardi par le tribunal correctionnel d’Angoulême (Charente) à 10 mois de prison dont 6 mois avec sursis.

Son conjoint venait de sortir de prison après une condamnation pour des agressions envers ses filles. Malgré cela, la mère de famille a continué à le laisser agresser sexuellement sa cadette de 13 ans. Les faits se sont déroulés entre le 18 juillet et le 27 novembre 2017, à Cognac explique Sud-Ouest.

La prévenue et son mari qui ont eu trois enfants, deux filles et un garçon, se sont séparés en 2015. La mère de famille a ensuite eu une relation avec un homme qui a agressé sexuellement ses deux filles. Des faits pour lesquels il a écopé d’une peine de 18 mois de prison, dont 12 avec sursis.

Le couple s’est alors retrouvé à sa sortie de prison. Afin de toucher la CAF, la mère de famille n’a pas déclaré leur concubinage et s’est installée chez sa cousine, ce qui lui a également permis de ne pas perde la garde de ses enfants.

L’autorité parentale lui a aussi été retirée

La prévenue a ensuite « livré » sa fille de 13 ans à son conjoint en l’amenant chez lui. Aux enquêteurs, la victime a déclaré « qu’il lui caressait les parties intimes devant sa mère sans que celle-ci n’intervienne ».


En plus d’une peine de prison de 10 mois dont 6 avec sursis, l’autorité parentale a été retirée à la mère de famille.