Antibes : Un panneau publicitaire numérique piraté renvoyait les usagers sur un site porno


Illustration. (Wikimedia)

Mauvaise pub pour JCDecaux qui exploite ces panneaux numériques.

Ce mercredi, le panneau publicitaire numérique récemment installé sur l’avenue Jules-Grec à Antibes (Alpes-Maritimes) attirait les curieux. Si, en apparence, tout se déroulait normalement, le mot s’est vite répandu que son logiciel avait été piraté.

En effet, lorsque les usagers posaient leur smartphone sur la puce « NFC » (sans contact, ndlr) censée les diriger vers le site en lien avec la publicité diffusée à l’écran… Ils se retrouvaient sur un site pornographique.

Un dépôt de plainte

Si le piratage a donné le sourire à de nombreux passants curieux, cela n’a pas été le cas pour la ville d’Antibes et l’entreprise JCDecaux.


Vers midi ce mercredi, des techniciens ont retiré le tag malicieux qui redirigeait les usagers vers le site porno. L’exploitant des panneaux numériques a annoncé qu’il allait déposer plainte.

Les dispositifs désactivés

L’entreprise a déclaré avoir mené « un contrôle dans la matinée sur l’ensemble des mobiliers digitaux », ajoutant que les dispositifs sans contact étaient désormais désactivés en l’attente du déploiement d’un patch de sécurité.