Ardèche : Un gendarme s’est suicidé avec son arme de service à Cruas


Illustration. (Shutterstock)

Un militaire de la gendarmerie nationale a mis fin à ses jours ce mercredi après-midi dans l’Ardèche.

Le drame s’est produit vers 17 heures dans la commune de Cruas. Un gendarme de 48 ans s’est suicidé en utilisant son arme de service, dans un lotissement résidentiel qui héberge des salariés de la centrale nucléaire EDF située à proximité explique Le Dauphiné.

Certains des logements sont occupés par des militaires du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG), qui sont en charge de la sécurité de la centrale nucléaire. C’est dans cette unité que travaillait le gendarme qui s’est ôté la vie ce mercredi. Les circonstances du drame ne sont pour l’heure pas connues.

Le procureur de la République s’est rendu sur place et une enquête a été ouverte.

Au moins 10 gendarmes se sont suicidés depuis le début de l’année

Il s’agirait du 10ème gendarme à se suicider en France depuis le 1er janvier selon un décompte non officiel. Un autre militaire de la gendarmerie a mis fin à ses jours il y a un mois, en Gironde. Dans le même temps, au moins 44 fonctionnaires de la police nationale ont commis ce geste irréparable.


En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.