Argenteuil : Au volant d’une voiture volée, il fonce sur le véhicule de la BAC et blesse trois policiers

Illustration © Actu17

Un homme au volant d’une voiture volée a tenté d’échapper aux forces de l’ordre à Argenteuil (Val-d’Oise) dans la nuit de mercredi à jeudi. Il a percuté le véhicule des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) à deux reprises, avant d’être maîtrisé et interpellé. Trois fonctionnaires ont été blessés.

Un jeune majeur a tout tenté pour échapper aux forces de l’ordre dans la nuit de mercredi à jeudi à Argenteuil, dans le quartier des Coteaux. Au volant d’une voiture qui avait été volée quelques heures plus tôt, il a foncé sur les policiers de la BAC à deux reprises avant de pouvoir être interpellé. Ce dernier, bien connu des services de police, a été placé en garde à vue.

L’affaire débute dans l’après-midi lorsqu’une habitante d’Argenteuil signale le vol de son Toyota Rav4. L’immatriculation et la description de ce SUV sont alors relevées. La propriétaire livre ensuite un élément important aux fonctionnaires. « Son véhicule était équipé d’un dispositif permettant de le localiser, ce que le voleur ne savait pas », décrit une source proche de l’enquête. Les recherches ont débuté et c’est finalement un équipage de la BAC qui a retrouvé la voiture dans le quartier des Coteaux, vers minuit.

Connu de la police pour différents délits

Un homme est au volant et refuse alors de s’arrêter. La suite se passe dans une rue en sens unique. Le suspect tente de fuir en faisant une marche arrière mais percute un véhicule en stationnement. Il décide finalement de passer en force et fonce sur la voiture banalisée de la BAC qu’il percute à deux reprises. L’homme tente de partir en courant mais il est rapidement rattrapé. « Il s’est rebellé lors de son arrestation mais les policiers l’ont maîtrisé et menotté », précise notre source. Le suspect âgé de 18 ans a été placé en garde à vue. Il devait être interrogé sur les faits ce jeudi matin.

Trois policiers ont été blessés. Leur état de santé n’inspire pas d’inquiétude. Ils ont été conduits à l’hôpital pour y subir des examens de contrôle. « Le mis en cause est bien connu des services de police pour différents délits », ajoute cette même source. « A son âge, il n’hésite déjà pas à mettre la vie des policiers en danger, la prochaine fois ça sera quoi ? », souffle un officier de police du département.