Ariège : Il tue 2 personnes, en blesse gravement une troisième et se suicide


Illustration. (Shutterstock)

Terrible drame à Lescure dans l’Ariège ce lundi, un homme a abattu une femme et son compagnon, qui était son neveu, avant de se suicider. Le père d’une des victimes a aussi été grièvement blessé et a été amputé d’un bras.


Cela devait être un repas de famille dans leur maison pour ce lundi de Pâques. C’est finalement un terrible drame qui s’est déroulé lorsque Yves Bourianne est arrivé avec son 4×4, muni d’une arme à feu. C’est Laurence Fort qui aurait ouvert la porte et qui aurait été la cible la première du tueur. Cette dernière a reçu une ou deux balles dans la poitrine explique La Dépêche.

Son mari, Guy, âgé de 47 ans, a lui aussi été abattu. Il était le neveu du tueur présumé. Les secours n’ont pu le réanimer. Le père de Guy, Pierre Fort, a quant à lui reçu une balle au niveau du bras. Conduit à l’hôpital, les médecins ont été contraints de l’amputer.

Le tireur a pris la fuite à bord de sa voiture, épargnant par ailleurs un jeune garçon de 14 ans qui était présent au moment du drame. Ce dernier a été hospitalisé dans un état de choc.

Le tireur retrouvé mort

Les gendarmes ont été prévenus de ce qu’il venait de se produire et un important dispositif a été mis en place afin de retrouver au plus vite l’auteur de ces meurtres. Un hélicoptère a été déployé. Les militaires ont rapidement identifié le tueur présumé, connu pour son passé psychiatrique précise le quotidien régional.

Le corps du mis en cause a été découvert dans le secteur de Rimont, en milieu d’après-midi, par un jeune homme. Yves Bourianne s’était très vraisemblablement suicidé et son arme se trouvait à côté de lui, tout comme son 4×4.

Le procureur de la République Laurent Dumaine s’est rendu sur place mais n’a pas communiqué pour l’heure au sujet de cette terrible affaire. Selon le journal, Pierre Fort, qui a été amputé d’un bras après sa blessure, était marié à la sœur du tueur présumé. Cette dernière est décédée dans des conditions dramatiques il y a plusieurs années.

Le choc chez les proches et amis des victimes

Une enquête a déjà débuté afin de faire toute la lumière sur ce drame qui a provoqué un profond désarroi chez les proches et amis des victimes.

Pierre Fort est un « personnage » dans le Couserans mais aussi un éleveur reconnu qui a transmis sa passion à ses deux enfants, Guy et Vincent, qui dirigeaient ensemble le GAEC (groupement agricole d’exploitation en commun, ndlr) familial, à la tête d’un troupeau de 1200 brebis raconte La Dépêche.