Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : au moins 2 morts et 5 blessés, le parquet antiterroriste se saisit de l’enquête


Illustration Actu17 ©

Un homme a poignardé des passants ce samedi matin peu avant 11 heures dans les rues de Romans-sur-Isère, dans la Drôme. Il a été interpellé. Plusieurs victimes sont à déplorer : deux personnes ont été tuées, cinq autres sont blessées. Le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’enquête en fin de journée.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

20h19. Le groupe État islamique (EI) appelle depuis deux semaines à commettre des attentats en profitant de la situation de paralysie des pays occidentaux, à cause de la pandémie de coronavirus explique Jean-Claude Brisard, président du Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT).

20h07. Lors de la perquisition du domicile de l’assaillant, des documents ont été saisis par les policiers. L’un contient des écritures en arabe où Abdallah A. O. se plaint de vivre dans un pays « de mécréants » selon BFMTV.

19h32. Le parquet national antiterroriste (PNAT) se saisit de l’enquête.

18h35. Le « parcours terroriste » d’Abdallah A. O. a débuté peu avant 10h50 ce samedi matin, heure où les policiers ont reçu de nombreux appels 17. L’assaillant a débuté son attaque rue Ernest Gally, non loin de son domicile. Il a d’abord attaqué et blessé un couple de buraliste âgé de 65 et 49 ans avec un couteau à cran d’arrêt selon Le Figaro. L’homme qui était pris à partie est alors sorti, et a pénétré dans la boucherie Breyton où il a dérobé un couteau de boucher, avant de poignarder mortellement un client âgé de 55 ans. L’assaillant s’est ensuite dirigé vers une supérette où un passant de 59 ans a été blessé. Peu après, l’agresseur a tué un homme de 44 ans qui ouvrait ses volets avant de blesser deux autres personnes, un homme âgé de 63 ans et une femme âgée de 38 ans. Abdallah A. O. a été interpellé par les policiers alors qu’il était à genoux et qu’il récitait des incantations en langue arabe. L’homme a hurlé « Allah Akbar » selon plusieurs témoins, durant l’attaque. Il a lâché son couteau et ne s’est pas opposé à son interpellation, après avoir demandé aux policiers de le tuer. Inconnu des services de police sous cette identité, l’homme n’a également aucun antécédent psychiatrique. La DIPJ de Lyon est toujours saisie de l’enquête, à ce stade.

16h54. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner qui s’est rendu sur les lieux de l’attaque fait état d’un « bilan provisoire » de deux morts et cinq blessés, évoquant le « parcours terroriste » de l’assaillant. « Au moment où je vous parle, il semble que les risques soient neutralisés », a ajouté le ministre.

15h09. Un nouveau bilan fait état de deux personnes tuées et quatre autres blessées dont trois gravement. L’assaillant qui se nommerait Abdallah H.-O., a été placé en garde à vue.

15h05. « Mes pensées accompagnent les victimes de l’attaque de Romans-sur-Isère, les blessés, leurs familles », a écrit le président de la République Emmanuel Macron sur Twitter. « Toute la lumière sera faite sur cet acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines ».

14h24. Au début de son périple meurtrier, l’assaillant a d’abord égorgé un homme d’une quarantaine d’années qui venait de sortir de chez lui avec sa compagne et son fils, rapporte France Bleu. Il a été tué sous les yeux de ses proches.

14h03. L’assaillant a obtenu un statut de réfugié en janvier 2017 et possédait un titre de séjour selon BFMTV. Il n’est pas connu des services de police sous cette identité.

13h53. Lorsque les policiers de la police-secours sont arrivés pour arrêter l’assaillant, ce dernier leur a « demandé de le tuer » a indiqué David Olivier Reverdy, secrétaire national adjoint du syndicat Alliance police nationale, à BFMTV. L’homme a été placé en garde à vue.

13h38. L’attaque a débuté dans un bureau de tabac où l’assaillant a poignardé les deux gérants ainsi qu’un client selon France Bleu. L’homme a ensuite attaqué des passants dans la rue puis a pénétré dans la boucherie Breyton (image ci-dessous) située sur le cours Pierre Didier. Il s’est alors saisi d’un second couteau. Il s’est ensuite dirigé vers une supérette et a été arrêté à proximité de la boulangerie la Mie Câline.

Le cours Pierre Didier à Romans-sur-Isère où l’attaque au couteau s’est déroulée. (capture écran Google)

13h31. « Toutes mes pensées vont aux victimes de l’attaque de Romans-sur-Isère et à leurs proches », a réagi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner sur Twitter. « La DIPJ de Lyon est mobilisée, sous l’autorité de la Justice, pour établir la nature et les circonstances de cet acte odieux », a-t-il ajouté.

13h18. Un second individu a été interpellé, il s’agit du colocataire de l’assaillant, selon les informations du Parisien. Ces derniers vivaient à proximité du lieu de l’attaque.

13h03. L’assaillant a pénétré dans « plusieurs commerces » et a également poignardé des victimes dans la rue a indiqué la maire de Romans-sur-Isère, Marie-Hélène Thoraval, interrogée par BFMTV.

12h58. Un nouveau bilan fait état de deux personnes tuées et sept autres blessés. Trois sont dans un état grave l’un a son pronostic vital engagé.

12h42. L’enquête est pour l’heure confiée aux enquêteurs de la police judiciaire de Lyon. Le parquet national antiterroriste (PNAT), en lien avec le parquet de Valence « est en évaluation actuellement ».

12h32. Plusieurs témoins affirment que l’assaillant a hurlé « Allah Akbar » au moment de l’attaque. L’homme affirme être né en 1987 (33 ans).

12h27. Un nouveau bilan fait état de deux morts et cinq personnes blessées, dont trois qui sont en état d’urgence absolue indique Le Dauphiné.

12h19. Au moins deux personnes ont été tuées selon des sources concordantes.

12h00. Les faits se sont produits en fin de matinée dans le centre-ville de Romans-sur-Isère. Un homme armé d’un couteau a attaqué des passants à proximité de la boulangerie La Mie Câline.

Il y a au moins quatre victimes, dont deux en état d’urgence absolue selon une source policière. L’agresseur a été interpellé. Ce dernier est un Soudanais, demandeur d’asile âgé d’une trentaine d’années. Ses motivations sont à ce stade inconnues.

Un périmètre de sécurité a été mis en place et un large dispositif de secours a été mis en place.