Attaque au couteau de Villeurbanne : L’assaillant a affirmé avoir «entendu des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer»


Selon une première expertise psychiatrique, l’homme qui se dit musulman présente « un état psychotique, avec un délire paranoïde à thématiques multiples dont le mysticisme et la religion ».

Ce dimanche, au lendemain de l’attaque au couteau de Villeurbanne (Rhône) qui a fait un mort et huit blessés, le procureur de Lyon a donné une conférence de presse pour apporter des précisions sur les faits.

L’assaillant est identifié comme étant un Afghan de 33 ans, demandeur d’asile. Aucun mobile n’a été établi pour le moment. Outre la mort d’un jeune homme de 19 ans, huit blessés dont trois graves sont à déplorer.

Plus de pronostic vital engagé pour les blessés

Les victimes ont toutes entre 19 et 76 ans. Deux d’entre elles sont toujours hospitalisées mais leur pronostic vital n’est pas engagé.

L’assaillant a tenu des propos qualifiés par le magistrat d’« incohérents et confus ». Il a notamment déclaré avoir « entendu des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer ». Le suspect a également affirmé avoir cru reconnaître dans sa première victime un homme avec lequel il avait un contentieux, relate France Info.

Plusieurs analyses médicales

Une analyse toxicologique a montré qu’il consommait régulièrement du cannabis.

Une première expertise psychiatrique fait état d’« un état psychotique, avec un délire paranoïde à thématiques multiples dont le mysticisme et la religion ».

Le parquet antiterroriste n’est pas saisi

Le procureur de la République a indiqué que le parquet national antiterroriste ne s’était pas saisi quant à présent, « en raison de la personnalité du mis en cause ». C’est le parquet de Lyon qui reste compétent. La police judiciaire est en charge de l’enquête.