Attentat à Lyon : Les 4 gardes à vue prolongées, le suspect principal Hichem M. tient un «discours religieux intégriste»


Le suspect principal, Mohamed Hichem M., se trouve toujours en garde à vue ce mardi. (DR)

Les auditions du suspect principal dans l’enquête sur l’explosion d’un colis piégé à Lyon (Rhône) ce vendredi, se poursuivent. Celles de son frère, sa mère et son père également. Les quatre gardes à vue ont été prolongées ce mardi.

Les enquêteurs disposent de nombreux éléments à charge contre Mohamed Hichem M., à commencer par son ADN qui est celui qui a été retrouvé sur les quelques éléments de l’engin explosif, qui ont été découverts intacts rue Victor-Hugo.

Mohamed Hichem M. nie les faits

Face aux policiers, le suspect principal de 24 ans tient un « discours religieux intégriste » mais ne se revendique d’aucune organisation terroriste indique BFMTV. D’autre part, l’homme nie l’ensemble des faits qui lui sont reprochés.

Il a reconnu devant les enquêteurs être en situation irrégulière sur le territoire français, affirmant qu’il vivait de ses cours d’informatique donnés sur internet qui lui rapportent quelques centaines d’euros par mois.

De nombreux éléments l’incriminant découverts à son domicile

Lors de la perquisition du domicile de ses parents à Oullins, à 15 minutes en voiture du centre de Lyon où l’engin explosif a détoné, les policiers ont découvert des restes de composants chimiques qui constituent le TATP, mais également des vis et des boulons ainsi qu’un emballage de piles LR6 de la même marque que celles utilisées pour l’engin explosif.


Mohamed Hichem M. qui était à ce stade inconnu des services de police et de renseignement, avait également passé plusieurs commandes sur le site Amazon, notamment des piles LR6 mais aussi des circuits électroniques mais aussi plusieurs litres d’eau oxygénée et de l’acétone.

Le suspect doit être transféré à Paris

Les enquêteurs poursuivent leurs investigations, notamment en se penchant sur les appareils numériques du suspect. Les quatre gardes à vue ont été prolongées ce soir. Des mesures de privations de libertés qui peuvent s’étendre jusqu’à 96 heures en matière de terrorisme.

Mohamed Hichem M. doit être transféré ce mardi après-midi à Paris selon Le Progrès.