Attentats du 13-Novembre : un Algérien arrêté en Italie, soupçonné d’être un complice des terroristes


Illustration. (Guillaume Louyot Onickz Artworks/shutterstock)

Un Algérien âgé de 36 ans a été placé en garde à vue dans la ville de Bari, dans le sud de l’Italie. Il est notamment accusé d’avoir fourni de fausses pièces d’identité aux terroristes du 13-Novembre, qui ont tué 130 personnes en France.


A six mois jour pour jour avant l’ouverture du procès des attentats du 13 Novembre 2015, c’est un nouveau suspect qui a été interpellé en Italie a annoncé la police ce lundi, dans un communiqué. Athmane Touami, 36 ans, a été placé en garde à vue dans les locaux des services antiterroristes italiens.

Cet Algérien actuellement emprisonné pour détention de faux papiers, devait être remis en liberté en juin. Il est accusé de complicité avec les terroristes du 13-Novembre, à qui il aurait fourni des pièces d’identité falsifiées. L’homme ferait également partie du groupe terroriste État islamique (EI), plus précisément d’une cellule de Daech opérant en France et en Belgique, tout comme ses deux frères explique La Repubblica.

Des échanges avec Amedy Coulibaly et les frères Kouachi

Il aurait également eu des contacts avec Amedy Coulibaly, Chérif Kouachi et Saïd Kouachi, les auteurs des attaques sanglantes de janvier 2015 contre le journal satirique Charlie Hebdo, des policiers et de l’épicerie Hyper Cacher, située porte de Vincennes.

Le procureur de la République de Bari doit tenir une conférence de presse prochainement pour donner davantage d’éléments sur cette avancée, dans cette enquête colossale.


Dans ce même dossier, 14 suspects ont également été renvoyés le 24 février devant un tribunal correctionnel en Belgique, a annoncé le parquet fédéral belge. Il s’agit de suspects non retenus dans la procédure française.